"N'achetez pas de pommes" : la justice donne raison à Biocoop

5 novembre 2014 - B. Merlaud

N'achetez pas de pommes : la justice donne raison à Biocoop

Le tribunal de grande instance de Paris a rejeté la requête des producteurs de fruits contre la campagne de Biocoop, conseillant de ne pas acheter de pommes "traitées chimiquement".

En septembre dernier, l'enseigne de magasins bio avait relancé une campagne de communication sur le thème "N'achetez pas…".

Produits ciblés : le "lait non bio" et les "pommes traitées chimiquement" (une précédente campagne, visant la fraise en hiver et les cosmétiques, avait été organisée au printemps).

Les interprofessions des fruits et légumes en général (Interfel) et spécifiquement des pommes et poires, ainsi que la branche producteurs de fruits de la FNSEA (FNPF), n'ont pas tardé à lancer une action en justice. Mais elles ont donc été déboutées le 28 octobre dernier.

Le juge des référés a rejeté les arguments des plaignants, estimant que la campagne n'était pas trompeuse ni "susceptible de causer un dommage imminent aux trois associations demanderesses".

Sur les affiches, Biocoop s'appuyait sur des données de l'Inra pour évoquer les nombreux traitements insecticides et fongicides subis par les fruits : jusqu'à 46 traitements, en comptant chaque matière active, pour une seule pomme.

La publicité rappelait qu'une pomme bio ne reçoit aucun traitement chimique de synthèse. Mais elle ne précisait pas, toutefois, combien de traitements homologués bio, au maximum, sont appliqués.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois