Maître Coq nourrit aux grains

7 mai 2020 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Les volaillers segmentent de plus en plus le poulet standard avec des mentions valorisantes. Arrivé Maître Coq en fourni un exemple en sortant en juin un poulet nourri aux grains. Un lancement majeur pour l’industriel. «C’est le fruit d’un an et demi de travail», souligne Chantal Philippe, directrice marketing.

L’offre a deux variantes : poulet blanc aux grains de blé, poulet jaune aux grains de maïs. Les céréales sont garanties origine France et le maïs sans OGM.

L’alimentation des volatiles contient au minimum 50% de maïs pour les jaunes et 35% de blé pour les blancs. «Les poulets standards n’apportent pas ces niveaux de garantie», pointe Chantal Philippe.

Au total, leur pitance compte au moins 65% de céréales contre environ 50% en standard et 75% et plus en Label rouge. La gamme couvre l’entier PAC et les découpes : filets (par 2 ou 6), cuisses (par 2, 4, 6), hauts de cuisses (par 4), pilons (par 4), aiguillettes (par 8).

Porteurs du Nutri-Score, ces poulets Maître Coq s’affichent pour l’entier au prix marketing conseillé de 4,60 €/kg en blanc et 4,70 €/kg en jaune.

Cette nouvelle gamme, qui s’ajoute à son poulet nourri aux graines de lin, va ferrailler avec l’offre La Nouvelle Agriculture de Galliance (Terrena). C’est aussi un concurrent de plus pour Plein champ, la nouvelle gamme non Label rouge lancée par les Fermiers de Loué.

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois