Les bonbons à la fête pour Halloween

24 octobre 2019 - Patricia Bachelier

Premier temps fort de la confiserie de sucre, Halloween ne cesse de prendre du poids. Selon Nielsen, les ventes réalisées sur la période (P11) correspondent à 9,8 % du CA annuel, contre 8,6 % en 2010. Avec des ventes multipliées par 2,2 par rapport à une semaine normale et un vrai pic le jour J, le 31 octobre.

Un foyer sur deux achète de la confiserie pour Halloween : trois sachets pour 7 € en moyenne. Les premiers bénéficiaires sont les pâtes à mâcher et barres avec des ventes multipliées par 3,7 sur la période. Viennent ensuite les assortiments (x 2,8) et les sucettes (x 2,2).

En 2018, Halloween avait permis de freiner la chute de la confiserie, pénalisée notamment par un virulent « sucre bashing ». Les ventes sont encore dans le rouge sur les 12 derniers mois, gageons que les fabricants ont mis le paquet sur le terrain pour inverser la tendance.

Comme chaque année, les nouvelles éditions limitées sont légion : assortiment Mini Panic Fizz Lutti, sachet XXL Têtes Brûlées contenant trois best-sellers, seaux de bonbons signés Maoam (Haribo), Krémaléfique et Carafrousse (Carambar & Co).

 

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois