Les 10 points clés du baromètre 2020 de l’Agence Bio

24 février 2020 - Amaury Beautru

L’Agence Bio vient de publier son baromètre annuel sur la consommation et la perception du bio. Linéaires vous livre les 10 points saillants du rapport. Et vous verrez, tout n’est pas vert… ni rose.

14% de consommateurs quotidiens

Le chiffre est dans la moyenne des cinq dernières années. 71% des foyers consomment des produits biologiques au moins une fois par mois.

19% d’adeptes

Parmi les consommateurs quotidiens de produits biologiques, ils sont 19% à estimer consacrer plus de 75% de leur consommation volume au bio. Soit une progression de 7 points en un an.

Les GMS moins plébiscitées

77% des consommateurs de bio déclarent effectuer leurs achats de produits labellisés en GMS. Ils étaient 81% un an auparavant. Deuxième canal d’achat de produits bio, les marchés ne concernent que 27% des consommateurs. Les spécialistes et les artisans de quartier, respectivement 24% et 23%. Le drive en touche lui 16%. De manière paradoxale, c’est en grandes et moyennes surfaces que les consommateurs de bio aimeraient trouver davantage de choix (pour les deux tiers des sondés)

Baisse de la cote des produits bio en GMS

Chez les consommateurs de produits bio comme sur la moyenne des Français, la note des produits labellisés proposés en grandes et moyennes surfaces a fléchi cette année de 0,2 point pour tomber à 6,1 et 5,7 sur 10. Environ 15% des adeptes du bio attribuent une note inférieure à 5/10 pour les produits bio des GMS, contre 22% pour la moyenne en France.

7 ans d’ancienneté

En moyenne, les adeptes du bio consomment des produits labellisés AB depuis sept ans. 16% des foyers de l’Hexagone se sont convertis au bio au cours des douze derniers mois. 27% en consomment depuis plus de cinq ans.

66% de « douteurs »

Parmi les freins à la consommation de bio, la cherté des produits reste la raison principale, citée par 80% des Français, même si cette part a tendance à décroître. En revanche, le second facteur de renoncement, le doute sur le caractère totalement bio du produit, est de plus en plus évoqué. Désormais, deux tiers des répondants au sondage l’évoquent.

Le Logo AB toujours plus reconnu

Même si sa notoriété reste stable autour de 97% depuis cinq ans chez les consommateurs de produits bio comme chez les non-consommateurs, le logo AB (pour agriculture biologique) devance largement son homologue européen. Depuis 2017, la notoriété de la feuille composée d'étoiles oscille entre 59 et 63%. Sur l’ensemble de l’échantillon (2000 personnes incluant consommateurs ou non-consommateurs), seulement 6,3% des sondés connaissent les deux logos, contre 71% sur les consommateurs réguliers.

48% de frustrés sur l’origine des produits bio

Près de la moitié des Français s’estiment mal informés sur l’origine des produits bio. Mais ce critère n’est pas le plus frustrant. 62% des sondés déclarent manquer d’information sur la réglementation en agriculture biologique et 60% sur les contrôles effectués. Globalement, le niveau d’insatisfaction sur l’information est croissant sur les cinq dernières années.

Une confiance en berne

Même s’ils réclament plus d’information sur les produits biologiques, les Français accordent finalement de moins en moins de crédit à celle-ci. Les Français évaluent leur confiance à 5,9/10 concernant les données transmises. Chez les consommateurs de bio, cette note monte à 6,3, mais elle était de 6,7 un an plus tôt.

78% de consommateurs réguliers chez les 25-34 ans

Les 25-34 ans sont les plus convertis au bio. Seulement 22% d’entre eux se considèrent comme non-consommateur (ou rarement, c’est-à-dire moins d’une fois par an), quand la moyenne nationale se trouve à 29%. Les 18-24 ans sont plus proches de la norme, avec 28% de non-consommateurs.

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois