Léger tassement pour les fruits et légumes bio au dernier trimestre 2020

27 janvier 2021 - Béatrice Méhats-Démazure

«  La consommation de fruits et légumes a augmenté de 5 % en volume en 2020 », apprécie Laurent Grandin, président d’Interfel. Un chiffre qu’il faudra corriger – précise-t-il – d’environ 0,5 % à la baisse en raison du fort impact négatif de la crise sur la restauration. « Le panier moyen a été plus important, les consommateurs ont plus cuisiné à la maison, ajoute le président. Mais on constate également une légère diminution du bio de 1 % en fruits et légumes sur le dernier trimestre 2020. »

Un tassement que l’interprofession considère comme un avertissement : « On craint malheureusement un effet de ciseau car, du côté production, les conversions se sont accélérées et de nombreux producteurs ont obtenu leur certification. Nous avons alerté les pouvoirs publics sur cette préoccupation, qui peut augmenter en 2021. »

Sur l’année, l’interprofession estime que la croissance des produits bio en fruits et légumes ne sera plus de 7 ou de 8 % comme les années précédentes, mais plutôt de 5 %. « On note un tassement réel de la consommation, alors que le bio, en fruits et légumes frais, représente près de 10 % des volumes », rappelle Laurent Grandin.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois