La soupe ambiante adopte les codes du frais

20 septembre 2019 - Patricia Bachelier

En difficulté chronique depuis plusieurs années, en raison à la fois d’hivers plutôt chauds et d’une défiance envers les produits industriels, la soupe ambiante tente de se réinventer à chaque nouvelle saison. Après les bouteilles lancées l’an dernier, en version transparente pour Liebig et sleevée blanc pour Knorr, les deux ténors du marché reviennent à la charge avec deux nouveaux conditionnements.

Knorr opte pour la brique slim à bouchon, qui évoque les recettes d’été du rayon frais popularisées par le gaspacho Alvalle. Celle-ci a d’ailleurs déjà été adoptée depuis longtemps par le petit Poucet La Potagère pour ses propres gaspachos au rayon ambiant. La gamme Knorr couvre cinq recettes, dont velouté de carottes & pointe de curry et 6 légumes & haricots bruns. Avec son format de 0,75 litre, la brique permet de réaliser deux à trois bols de soupe.

Le parti-pris de Liebig est différent à plusieurs titres. La marque continue de jouer la transparence avec un pot plastique et propose un format individuel de 350 g. Son offre couvre quatre variétés, dont potiron & noix de muscade, carottes & patate douce. Le produit se veut pratique avec un réchauffage tel quel au four à micro-ondes, il est doté d'un couvercle.

Les deux rivaux se rejoignent sur la promesse de recettes aux listes très courtes d’ingrédients 100 % naturels. La soupe de Knorr tourne autour de 3,20 € le litre et celle de Liebig autour de 5,50 € le kilo.

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois