Covid 19 : Coup de frein pour les produits frais traditionnels

3 avril 2020 - Patricia Bachelier

Les produits frais traditionnels (PFT) suivent la courbe de vente des PGC depuis le début du confinement avec un rythme de croissance tout de même 2,5 fois inférieur sur la période. Après une hausse de 17% la semaine du 16 mars, la progression s’est nettement tassée les deux semaines suivantes : +8% (s12) et +1% (s13), selon les données d’IRI.

 

Les ventes de fruits et légumes ont bénéficié d’un effet booster après l’annonce de la fermeture des marchés (+72% le mardi 24 mars), qui s’est poursuivi toute la semaine (+31% en s13). En revanche, la situation est plus compliquée pour le reste des PFT, pénalisés par la fermeture de nombreux stands ou par leur fonctionnement en mode dégradé.

Sur la seule semaine du 23 mars, les rayons boul-pât, charcuterie-traiteur et poissonnerie enregistraient un recul compris entre 32 et 39%. Sur le cumul des cinq dernières semaines (s9 à s13), la baisse est d’environ -10% (quasi-identique sur les trois rayons). Un écart abyssal avec la situation sur les fruits et légumes (+19%) et la boucherie (+14%) sur la même période.

 

Sur les PFT comme ailleurs, les supermarchés sont devenus les locomotives des GMS. Ils réalisent 68% des gains sur les cinq dernières semaines, pour seulement 34% du CA. La croissance s’est même fortement accélérée depuis le 9 mars, alors qu’en hypers les ventes sont dans le rouge depuis le 16 mars en raison de l’effondrement du trafic.

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois