Contractualiser est obligatoire en bœuf Label rouge

10 janvier 2020 - Frédéric Carluer-Lossouarn

A la faveur d’un accord interprofessionnel, la contractualisation est désormais obligatoire pour toute transaction commerciale portant sur les viandes de gros bovins Label rouge. Elle implique un engagement de tous les maillons de la filière, de l’éleveur jusqu’au distributeur.

Les parties prenantes doivent se mettre d’accord sur les volumes et les modalités de détermination du prix pendant au moins un an, durée minimale du contrat. Des indicateurs de coût de production doivent être pris en compte dans la détermination du prix, pour une juste rémunération des éleveurs.

L’objectif : 40 % en Label rouge

Pour aider les opérateurs dans la rédaction du contrat, Interbev (interprofession bétail & viande) tient à disposition un « Guide pratique de la contractualisation bovine », avec des exemples de clauses obligatoires et facultatives.

Interbev réitère par ailleurs son objectif ambitieux de voir portée de 3 à 40 % la part des signes officiels de qualité, surtout Label rouge, dans l’offre de viande bovine d’ici à 2023.

 

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois