Clap de fin pour les melons Rouge Gorge

3 janvier 2020 - Béatrice Méhats

La mauvaise nouvelle est tombée avant les fêtes : il n’y aura plus de melons Rouge Gorge. Une décision « déchirante à prendre » pour le premier producteur de melons français, basé à Taizé dans les Deux-Sèvres, qui ne parvenait plus à résoudre l’équation entre des prix qui stagnent et des charges qui ne cessent d’augmenter. La marque ne pourra plus être utilisée, la moitié des 73 postes permanents devraient être supprimés au siège, mais aussi à Béziers et en Espagne. Plus d’une centaine de saisonniers longue durée ainsi qu’un millier de saisonniers d’été sont également directement concernés par cette décision.

C’est un séisme pour la filière, qui concerne une production totale de 30 000 t et voit une marque emblématique grossir la liste des melonniers disparus (Terradelis en 2017, Fondor en 2018). L’entreprise Le Rouge Gorge compte désormais se concentrer sur son activité pommes (1 000 t), encore rentable.

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois