Bio : les grands groupes prennent leurs aises

19 mai 2020 - Amaury Beautru

Les grands groupes rattrapent leur retard sur le marché du bio. Les PME et les MDD, surreprésentées, voient débouler des marques nationales qui leur taillent des croupières. Le point avec Nielsen.

Les grandes marques, qui ont vu le marché du bio exploser sans elles ou presque, rattrapent leur retard à vitesse grand V. Au cours des douze derniers mois, Nielsen a établi pour Linéaires que les industriels générant plus de 250 M€ de CA ont vu leur part d’offre bondir de 3 points au rayon bio, pour représenter à P2 2020 un tiers de l’assortiment.

Sur la même période, leur part de marché a progressé de 2 points, à 29,4 % du CA. Les MDD dominent encore largement les ventes, mais elles reculent.

Cette redistribution des cartes s’est faite en défaveur des PME. Déjà impactées par la baisse des MDD puisqu’elles en sont les fournisseurs principaux, elles subissent également des pertes sur leurs propres marques : -2,8 pts sur l’offre et -1,5 pt sur les ventes.

Ces changements sont logiques. Le marché du bio prenant de la maturité, il n'est pas surprenant de voir les grandes marques vouloir occuper une place qui leur est "naturelle" ailleurs. Et le rayon bio est toujours loin de ressembler aux autres, puisque la part de marché des PME y est encore plus de deux fois plus importante qu'en conventionnel. Il reste maintenant aux enseignes à jongler avec cette dynamique, qui soutient la croissance mais, à terme, dégradera les marges du rayon (pour les rapprocher, elles aussi, du conventionnel…).

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois