Bœuf : Intermarché signe un contrat Egalim2

22 juin 2022 - Frédéric Carluer-Lossouarn

A droite sur la photo : Yves Audo, adhérent Intermarché en charge de la direction des relations agricoles institutionnelles des Mousquetaires. A ses côtés, Philippe Auger, éleveur et président d’Elveaop. Photo : Les Mousquetaires.

A droite sur la photo : Yves Audo, adhérent Intermarché en charge de la direction des relations agricoles institutionnelles des Mousquetaires. A ses côtés, Philippe Auger, éleveur et président d’Elveaop. Photo : Les Mousquetaires.

Le 21 juin, Les Mousquetaires et Elveaop, première association d’organisations de producteurs bovins en France (elle en rassemble 31), ont signé un contrat-cadre national conforme aux attentes de la loi Egalim2.

Via la SVA-Jean Rozé, l’outil d’abattage du distributeur, les deux parties étaient partenaires depuis quatre ans dans une démarche de contractualisation. Le nouvel accord concerne environ 12.000 éleveurs et 600 négociants.

Un sujet sensible

D’une durée de trois ans, il garantit aux éleveurs une rémunération prenant en compte l’évolution de leurs coûts de production. Le sujet est sensible avec la flambée des cours des céréales et l’inflation sur les matières premières, l’énergie, etc. Il contient aussi d’autres volets comme le bien-être animal ou le respect de l’environnement.

«Nous sommes fiers d’officialiser cette démarche de contractualisation, a expliqué Yves Audo, adhérent Intermarché en charge de la direction des relations agricoles institutionnelles des Mousquetaires. Elle illustre la qualité des liens que nous pouvons développer, dans la durée, avec le monde agricole en mettant en relation, dans une même région, les chefs d’entreprise Intermarché avec les éleveurs adhérents Elveaop afin de faciliter leur collaboration.»

D’une durée de trois ans, l'accord-cadre garantit aux éleveurs une rémunération prenant en compte l’évolution de leurs coûts de production. Photo : Les Mousquetaires.

D’une durée de trois ans, l'accord-cadre garantit aux éleveurs une rémunération prenant en compte l’évolution de leurs coûts de production. Photo : Les Mousquetaires.

Elveaop : 20 % du cheptel allaitant

Eleveur et président d’Elveaop, Philippe Auger s’est montré satisfait. «Depuis le début de notre collaboration avec les Mousquetaires, nous construisons ensemble l’avenir de la filière et revalorisons le travail et le savoir-faire de nos éleveurs. […] Les signatures de contrats-cadres leur permettent de se projeter, de sécuriser leurs débouchés, de pouvoir rassurer les banquiers et donc d’investir dans leurs exploitations. En définitive, c’est créer un cercle vertueux. Le contrat-cadre que nous signons avec les Mousquetaires est une étape majeure puisque nous représentons aujourd’hui 20% du cheptel des races à viande en France.»

Ce partenariat permettra d’alimenter les rayons boucherie trad et LS d’Intermarché en bœuf Label rouge ou signé de ses marques Merci ! et Un éleveur près de chez vous. Pour cette dernière, les consommateurs d’un magasin ont l’assurance que la viande provient d’un élevage situé à proximité. «Aujourd’hui, près de 300 points de vente Intermarché sont engagés dans cette démarche permettant la valorisation, sur ces trois années, de plus de 15.000 animaux», a précisé Yves Audo.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois