Red Market Andenne (Belgique)

Red Market Andenne (Belgique)

  • Red Market Andenne est situé dans la province de Namur, à environ 40 km du magasin de Gembloux, le premier ouvert par Delhaize. Il est plus petit (1 500 m2), mais bénéficie d’une implantation plus favorable, près du centre et dans une zone commerciale très fréquentée.

  • Red Market promet les courses les plus rapides d’Andenne. Pour faciliter la vie de ses clients, l’enseigne propose des chariots sans monnayeur et met à disposition des cartons dès l’entrée du magasin. Puisque le client scanne lui-même ses produits, il n’a plus qu’à mettre les cartons qu’il a remplis directement dans son coffre.

  • Les clients de Red Market n’ont pas le choix, ils doivent scanner eux-mêmes leurs produits. 210 douchettes sont mises à leur disposition et utilisables avec des cartes proposées en libre service. Il n'est donc pas nécessaire de remplir un formulaire d'inscription pour l'encartage. Le magasin se veut pédagogique sur le mode d’emploi du système, dont il vante la rapidité. Des contrôles aléatoires sont effectués à l’encaissement.

  • L’aménagement du magasin a vraiment été pensé pour les clients. A la façon du hard discount, l’entrée s’effectue par le rayon liquides, pour permettre de disposer les produits les plus lourds au fond du chariot. Les coursent se poursuivent par le DPH, la droguerie, l’épicerie, pour se terminer par les produits les plus fragiles : les fruits, les légumes et les surgelés.

  • Pour limiter la fraude sur les rasoirs, les lames, les piles ou les préservatifs, Red Market les présente en vitrine. Le client fait sa sélection, reçoit un ticket qu’il doit donner lors de son passage en caisse avant de récupérer son achat. Système efficace, dont la contrainte peut néanmoins rebuter certains clients.

  • Pour économiser de l’énergie, Red Market enferme tous ses produits frais dans des armoires réfrigérées, exception faite de la boucherie et de la poissonnerie. Un choix clairement expliqué sur les meubles. Façon de faire oublier la contrainte tout en soignant son image prix.

  • Red Market adopte une clé d’entrée inédite sur le vin, par tranche de prix. Avec quatre strates pour les rouges et les blancs (moins de 3 € à plus de 8 €). L’implantation par usage testée au magasin de Gembloux a été abandonnée. Néanmoins, l’information sur le type d’accompagnement a été maintenue au niveau des étiquettes prix.

  • La MDD compte pour près de la moitié de l’assortiment du magasin (5 000 réf. au total). Le premier prix, baptisé « 365 », est balisé avec une promesse forte : le produit le moins cher de la zone.

  • Outre le premier prix et la gamme cœur de marché la MDD Delhaize signe aussi des offres thématiques, bio et premium « Taste of inspirations ». Certaines références, exclusives ou originales sont signalées par la mention « produit découverte ». Une manière de fidéliser les clients.

  • Limité à 5 000 références, l’assortiment est resserré pour massifier les volumes et privilégier la visibilité en linéaires. Chaque produit bénéficie de deux facings minimum, voire quatre pour les grosses rotations. A noter les cartons prêts à vendre, généralisés dans tous les rayons.

  • Prix choc, tarif dégressif en fonction des quantités ou réduction sur présentation d’un bon, les promos annoncées sur le tract hebdomadaire de quatre pages (appelé folder) sont basiques et peu nombreuses. Mais elles sont toutes relayées en magasin par des affiches et/ou des stops rayons, y compris sur les armoires.

  • Chez Red Market, comme chez le concurrent Colruyt, plus le client achète, moins il paie cher. Le prix dégressif est un avantage proposé sur la quasi-totalité de l’offre. A l’instar des autres mécaniques promos, celle-ci est dûment signalée en rayon.

  • Le programme de fidélité de Red Market en est à ses balbutiements. Les offres proposées sont encore rares. Lors de notre passage, les porteurs de la carte pouvaient bénéficier d’un paquet de spaghettis MDD gratuit. Signalée à l'extérieur, au pied de la porte du magasin, l’offre est implantée bien en vue dès l’entrée dans la surface de vente.

  • Critiquée à ses débuts pour la pauvreté de son assortiment, Red Market a corrigé le tir. L’offre est resserrée mais tient néanmoins compte des spécialités locales avec, à Andenne, du vin rouge, de la bière ou encore des escargots.

  • L’aménagement de Red Market est des plus sobre. Signalétique réduite au maximum (un panonceau suspendu devant chaque allée), mobilier basique, mais le confort d’achat n’en reste pas moins réel. La largeur des allées et la hauteur limitée des gondoles y contribuent pour beaucoup.

  • Implantés à la sortie du magasin, pour être disposés sur le dessus du chariot et ainsi éviter d’être écrasés, les fruits et légumes sont dépotés dans des caisses plastique. Une partie est disposée dans une gondole rehaussée d’un miroir, avec un résultat plutôt flatteur.

  • Spécificité de la Belgique, l’offre 4e gamme est ultra développée, notamment sur des mélanges de légumes. Red Market répond à la demande avec un assortiment très large, signé de sa MDD pour l’essentiel. Les produits sont implantés dans une armoire réfrigérée, comme la crémerie ou la charcuterie.

  • Accueilli à l’entrée du magasin avec l’obligation d’utiliser une douchette pour scanner lui-même ses produits, le client termine ses courses de manière aussi inédite. Il patiente à la caisse dans une file unique comme dans certains aéroports. Avantage ? Il quitte le magasin avec la certitude de ne pas avoir choisi la mauvaise caisse et perdu son temps. Positif.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois