Le premier ex-Géant passé U a ouvert à Château-d’Olonne (85)

9 octobre 2019 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Ce mercredi 9 octobre, le premier des trois Géant Casino repris par les U a rouvert à Château-d’Olonne (85). Il a été rénové de fond en comble après plus d’un mois de fermeture. Sans dépenses excessives, Didier Bonnin, l’Associé U, s’est donné les moyens de vite rebooster un hyper de 5300 m² tombé à 18 M€ de chiffre d’affaires. Son objectif : doubler les ventes en quelques années.

Le 1er ex-Géant passé U a ouvert à Château-d’Olonne

Repris par les U en avril dernier, l’ex-Géant Casino de Château-d’Olonne a réouvert le 9 octobre après plus d’un mois de fermeture. La surface de 5269 m² a été maintenue mais le magasin a été entièrement rénové. A noter que la galerie compte une boulangerie Marie Blachère. Photo : Yves Denjean

Avant Onet-Le Château près de Rodez (12) et Marmande (47), Château-d’Olonne (85) est le premier des trois Géant Casino repris par les U à réouvrir sous sa nouvelle enseigne, Super U en l’occurrence. Racheté début avril, le petit hyper de 5269 m² a accueilli ses premiers clients ce mercredi 9 octobre. 

Fermé depuis le 20 août, il a été rénové de fond en comble, carrelage, éclairage et mobilier inclus. Efficace vu le temps imparti. Ce délai assez court, lié aussi à une certaine prudence dans l’investissement (3,2 M€, hors rachat), a contraint l’Associé U, Didier Bonnin (ex-directeur du Super U d’Olonne-sur-Mer), à proposer un magasin sans fortes aspérités sur la zone marché. Pas de stand sushis ou fraîche découpe, de fumoir à poissons ou de cave de maturation pour l’instant. 

Une vue de la barre trad, attractive quoiqu’un peu sage et sans fortes aspérités. Les stands ont été rehaussés de 17 cm au niveau du sol, pour une meilleure exposition des produits (Photo : Linéaires).

Une vue de la barre trad, attractive quoiqu’un peu sage et sans fortes aspérités. Les stands ont été rehaussés de 17 cm au niveau du sol, pour une meilleure exposition des produits. Photo : Linéaires

Doubler le chiffre d’affaires 

Pour autant, fort de sa jolie barre trad (avec une belle poissonnerie pour ce magasin côtier et saisonnier en périphérie des Sables-d’Olonne), son vaste rayon fruits et légumes, sa mise en avant des produits locaux et son drive à huit pistes, l’ex-Géant a maintenant de solides arguments pour vite sortir de ornière où il était embourbé, avec un chiffre d’affaires tombé à 18 M€. 

« Le magasin a été pénalisé par un défaut d’investissement et un manque de proximité locale, mais le potentiel est là. Mon objectif est d’augmenter le chiffre d’affaires d’au moins 50% et de le doubler dans les années à venir », explique Didier Bonnin. 

Les bras sont en rapport. L’effectif de son magasin de Château-d’Olonne a doublé, passant à 100 personnes (dont le transfert des 17 salariés du U Express de Château-d’Olonne, fermé suite à l’ouverture du nouveau Super U). 

Pas de renoncement sur le non-al 

A défaut d’un projet d’agrandissement, l’Associé vise un passage sous enseigne Hyper U lorsque le chiffre d’affaires sera suffisamment remonté. Le magasin en a déjà toutes les caractéristiques, avec sa zone non-al sans concessions : espace culture intégré, gros électro, arts de la table, etc. 

Pour le leader local, le Leclerc d’Olonnes-sur-Mer de Miguel Jonchère (6780 m², avec extension en cours de sa galerie), la concurrence sur la zone est montée d’un cran. « Nous allons pouvoir faire revenir une partie de la clientèle qui était partie du Géant pour aller faire ses courses à Olonnes-sur-Mer », lance, confiant, Didier Bonnin.

Animateur du GEP (groupe de travail en centrale) U de Vendée, Didier Bonnin, l’Associé U, a logiquement mis en avant dans son magasin les produits locaux. Avec ici cette nouvelle signalétique en TG face aux caisses, mettant en scène de belles photos de producteurs locaux (photo : Linéaires).

Animateur du GEP (groupe de travail en centrale) U de Vendée, Didier Bonnin, l’Associé U, a logiquement mis en avant dans son magasin les produits locaux. Avec ici cette nouvelle signalétique en TG face aux caisses, mettant en scène de belles photos de producteurs locaux. Photo : Linéaires

 

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois