Hyper U Châteaugiron (35)

Hyper U Châteaugiron (35)

  • L’Hyper U de Châteaugiron (35) a été transféré du centre vers la périphérie début février et agrandi de 3 200 à 6 200 m² (dont 1 000 m² de U Techno). On remarquera les ombrières couvrant la partie la plus fréquentée du parking. L’investissement total (galerie et accès inclus) se monte à 18 M€.

  • Gaétan Chauviré, Associé Hyper U Châteaugiron : « Notre croissance se ressent surtout le WE, avec une clientèle familiale qui revient chez nous. »

  • Dans le prolongement de la ligne de caisses, et bien visible depuis le mail, le rayon fleurs et plantes est impressionnant. La boutique existait auparavant mais en extra-caisses. La vente est servie sur l’ensemble de la plage horaire. Et la fleuriste va bientôt lancer des cours d’art floral.

  • C’est devenu une rareté, a fortiori sur un petit hyper comme celui-ci : Hyper U est revenu à la pesée assistée sur les fruits et légumes. Parce que les clients l’avaient réclamée. Le rayon adopte par ailleurs les tables horizontales, avec la marchandise dépotée, comme il est d’usage dans bon nombre d’enseignes.

  • Hyper U travaille en tout farine à la boulangerie, avec trois boulangers de métier à temps plein. Plus de 80 % du pain est cuit sur four à sole. La pâtisserie est, elle aussi, de fabrication maison, avec cinq salariés. C’est un des rayons qui enregistrent les plus forts taux de croissance depuis le transfert.

  • L’équipe boucherie a été doublée, de quatre à huit personnes, et un rayon coupe créé. L’offre proposée y est strictement identique à celle du LS. L’étal sera amené à s’agrandir sur le côté. On remarquera la « verrière » décorative surplombant le rayon. Une initiative de l’Associé, Gaétan Chauviré, que l’on retrouve aussi sur d’autres stands trad.

  • Le stand charcuterie-traiteur coupe est le seul implanté en bergerie, au milieu de la zone marché. Le linéaire a été triplé à l’occasion de l’agrandissement du magasin.

  • Le fromage coupe est géré comme à l’accoutumée chez les U, c’est à dire en libre-service. Mais le magasin a d’ores et déjà prévu de proposer un vrai service coupe lors d’un futur agrandissement.

  • Dans le prolongement du meuble fromage coupe, un espace permanent est réservé aux produits locaux. La crêperie Colas, issue de Châteaugiron même, est largement mise en avant, avec ses spécialités bretonnes.

  • Dans le dernier concept Hyper U, certaines TG d’épicerie sont massifiées sous forme de podium, suivant une inspiration typiquement Carrefour. On notera par ailleurs la grande discrétion de la signalétique.

  • Chez Hyper U, quelques rares rayons, comme la parfumerie, disposent désormais d’une mise en avant permanente des nouveautés. La vocation est, ici, en partie dévoyée par l’utilisation de cette « TG » pour de la promo classique.

  • Hyper U Châteaugiron teste un nouveau mode de préparation de commandes, mixte, pour le drive. Les 3 000 codes de sec sont gérés en mode entrepôt, dans un stock de 700 m², alors que l’ensemble du frais reste pické en magasin, comme d’ordinaire chez U.

  • Accolé à l’hyper, le magasin U Techno jauge 1 000 m² à lui seul. Châteaugiron a poussé au maximum cet univers, avec toute la largeur de gamme disponible chez U. L’enjeu est stratégique : stopper l’évasion commerciale massive sur ces catégories, due à la proximité de Rennes (15 minutes).

  • Les rampes de néons ont été abaissées au maximum. Aussi bien pour améliorer l’éclairage des produits que pour limiter la puissance installée. Avant l’ouverture, les rampes sont éclairées par tiers (tournant), dans un souci d’économie.

  • Si la signalétique est dans l’ensemble très discrète, le balisage promo reste bien mis en avant. Et toujours sur le même mode dans tous les rayons. Rennes, toute proche, est une ville très compétitive…

  • La vocation d’hyper est clairement affirmée dès l’entrée, avec un saisonnier de belle taille. La zone est le plus souvent coupée en deux moitiés : une pour le non-al et une pour l’alimentaire.

  • Suite au transfert de la presse à l’intérieur du magasin, les jeux de grattage n’avaient plus de magasin attitré. La solution : ils intègrent l’accueil de l’espace U Techno, donnant sur le mail.

  • Une allée très large derrière les caisses

    Autre illustration de la volonté d’apporter un réel confort d’achat : la grande largeur de l’allée derrière les caisses, digne d’un très gros hyper.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois