France - Creuse

Hyper Champion la Souterraine

1 septembre 2003 - F. Vacheret

  • Hyper Champion la Souterraine

    • Champion La Souterraine

    • Comme toujours chez Champion, la sobriété est de mise. Pas de fioritures dans l'équipement ou la signalétique. L'investissement est visiblement raisonné.

    • Symbolique de la volonté du magasin d'affirmer une vocation d'hypermarché, l'implantation du petit électroménager respecte les standards du genre : gondoles basses avec éclairage des tablettes, produits en libre-toucher.

    • Un espace détente avec distributeur de boissons et téléviseur a été installé dans le prolongement de la ligne de caisses. Il bénéficie de la lumière naturelle apportée par la baie vitrée de la façade.

    • Nouveau rayon, la rôtisserie remporte un franc succès. Outre les classiques poulets, l'offre comporte jambonneaux, travers de porc, andouillettes, etc.

    • Hyper Champion multiplie les opérations croisées entre rayons, comme cette mise en place originale de farce avec l'ensemble des légumes d'été à farcir : courgettes, tomates, aubergines, etc. Même les barquettes alu de surgélation sont là !

    • La configuration du rayon fruits et légumes en double allée et avec deux balances en libre-pesée rappelle davantage le supermarché que le véritable hyper. Tout comme le fromage coupe qui reste en libre-service assisté (morceaux filmés, prédécoupés).

    • En raison d'une clientèle âgée encore très présente, le magasin a préservé un rayon boucherie trad. En bœuf, l'offre est dédiée à la limousine, de même que le veau sous la mère ou le porc fermier.

    • Hyper Champion met l'accent sur les produits culturels et les consommables informatiques. Une façon de retenir les clients, qui ne trouvaient pas une telle richesse d'offre sur le canton auparavant.

    • Hyper Champion met l'accent sur les produits culturels et les consommables informatiques. Une façon de retenir les clients, qui ne trouvaient pas une telle richesse d'offre sur le canton auparavant.

    • Symbole de la vocation d'hyper rural, un rayon est dédié aux articles de pêche avec sa propre vitrine réfrigérée pour les appâts.

    • Hyper Champion sacrifie à la coutumes des univers bébé : le textile est implanté face à l'alimentation.

    • Très tendance, la façade vitrée apporte beaucoup de lumière à la ligne de caisses.

    • Le concept Champion prévoit une mise en valeur simple et efficace des grands crus, présentés en caisse bois, ainsi que des vins médaillés.

Soutenu par les élus locaux, le groupe Carrefour a eu la possibilité de transformer son vieux Champion en un petit hyper de 2 900 m2. Lequel a logiquement adopté l'enseigne Hyper Champion, pour bien marquer sa vocation de " grande surface " et se préparer à l'agrandissement prochain du petit Leclerc local. Voilà qui devrait freiner l'évasion commerciale dont souffre La Souterraine, 6 000 habitants, située à une petite demi-heure de Guéret et de Limoges.

"Nous avons voulu donner une vocation d'innovation au magasin pour limiter les frustrations au niveau local ", résume Michel Coing, directeur régional Champion. Cette volonté se traduit surtout à travers le " non-al " où ont été particulièrement développées les offres en produits culturels (y compris rayon presse), les consommables pour l'informatique, le petit électroménager ou encore l'art de la table. Histoire de faire " comme un grand ".
En alimentaire, le gain de mètres carrés a été l'occasion d'une remise à niveau de bon nombre de rayons : meuble spécifique pour le poisson frais-emballé, implantation de produits exotiques et de PME locales en épicerie, création d'une rôtisserie, intégration du rayon boul-pât au sein de la surface de vente (également en accès direct derrière les caisses), etc. Rien que de très classique. Volonté stratégique, une boucherie traditionnelle a été conservée pour faire la part belle au bœuf limousin local. A l'inverse, la culture supermarché se ressent aux fruits et légumes (libre pesée) ou aux fromages coupe (libre-service assisté).

Linéaires - Ateliers du Drive

LES ATELIERS DU DRIVE

Visionnez la version synthétique et distancielle de l’événement !

  • 2 heures de synthèse vidéo commentée de la journée
  • L’ensemble des présentations au format PDF