Franprix encore plus tendance avec Darwin 2

25 septembre 2019 - Patricia Bachelier

Franprix Darwin évolue avec une offre de snacking chaud plus riche et une optimisation de son rayon vrac. L’enseigne est aussi dans l’air du temps sur le non-al avec des corners signés Cdiscount, Hema et le Drugstore parisien. Visite.

  • franprixdarwin2

    • Franprix innove sur le snacking chaud en ajoutant une offre en libre-service prête à frire très innovante. Il suffit de verser le contenu des boîtes de nuggets, frites ou churros dans la trémie située sur le dessus de la machine. Trois minutes après, les produits retombent frits dans la boîte qui a été replacée en dessous.

    • Disséminée dans les différents rayons dans la première version de Franprix Darwin, l‘offre vrac est désormais regroupée près des fruits et légumes. Les trémies plastiques ont été remplacées par du carton à usage unique et recyclable. L’offre liquide adopte le système breveté Qualivrac, qui met mécaniquement sous pression un bib dans un tiroir doté de vérins. Malin !

    • Franprix Réaumur est le premier magasin de l’enseigne à regrouper les trois corners non-al des spécialistes Cdiscount, Hema et le Drugstore parisien. Si Hema vient de faire une entrée dans une quinzaine de Franprix, le Drugstore parisien est une enseigne co-créée par Casino et L’Oréal en 2018, qui commence à se déployer dans les hypers Géant.

    • Franprix Réaumur optimise son concept de bar à salade avec un nouveau partenaire, Esprit Frais (Fleury Michon). L’offre traditionnelle (proposée par Picadéli dans 200 magasins) est enrichie de recettes cuisinées à réchauffer et d’une gamme pour petit-déjeuner, comprenant fruits frais, yaourts et topping.

    • Franprix a fait évoluer son offre et ses services pour devenir le frigo des Parisiens, puis leur cantine. Avec cette cuisine entièrement équipée, il ambitionne de les faire venir pour préparer leur popote dans le magasin. Sacré pari ! Elle est visible depuis la rue, mais reste assez intimiste dans le point de vente.

    • L’entrée du magasin est occupée par une zone de vie dotée de quelques tables et d’une estrade. Cet équipement prisé des jeunes et répandu dans les lieux branchés n’est tout de même pas très pratique pour qui veut se restaurer avec vaisselle et couverts.

Du vrac plus écolo, davantage de snacking chaud et du non-al confié à des enseignes branchées. Voilà trois aspérités majeures et prometteuses de la nouvelle mouture de Franprix Darwin dévoilée vendredi 20 septembre rue Réaumur à Paris. 

L’enseigne poursuit donc son évolution, alors même que l’immense majorité du parc n’a pas adopté les spécificités de la version 1 proposée en juin 2018. Chez Franprix comme dans le reste du groupe Casino, les investissements sont raisonnés. Environ 200 à 250 magasins disposent de l'offre vrac, des bars à salade et à mochis.

Mais on l’aura compris, Jean-Paul Mochet, le DG de Franprix, fait de son enseigne un vrai laboratoire pour la proxi, en mode start-up avec beaucoup d’agilité, de créativité, voire d’audace. Depuis quatre ans, elle fait bouger les lignes de ce circuit et impose ses marqueurs. Quitte à perdre quelques paris un peu fous, comme celui d’inciter les Parisiens à venir faire leur popote dans la petite cuisine équipée installée en vitrine du magasin de Réaumur. 

Pas gagné, d’autant qu’elle pourrait vite être reconfigurée, le point de vente manquant cruellement de places assises, alors même que son offre prêt-à-consommer s’est enrichie avec brio. Le bar à salade s’est transformé en bar traiteur proposant aussi des recettes à réchauffer et de quoi réaliser un petit-déj. Un équipement très innovant permet de frire nuggets, frites et churros en trois minutes sans l’aide du personnel. Idem pour les pizzas, en libre-service dans leur emballage carton qui se cuisent telles quelles en trois minutes dans un four. 

Les adeptes du vrac seront servis avec une offre présentée dans des trémies en carton, qui sont plus écologiques et hygiéniques que le plastique : elles sont recyclables et évitent toute manipulation des produits par les employés. 

Franprix est aussi avant-gardiste sur le non-al en réunissant trois corners d’enseignes spécialistes et tendance : Hema (déco, papeterie, cuisine, textile), le Drugstore parisien (hygiène, beauté, accessoires) et Cdiscount (petit électroménager). Pas de doute, Darwin sait évoluer pour rester branché. 

 

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois