Eataly fête son arrivée à Paris

11 avril 2019 - B. Merlaud

  • Eataly Paris

    • Inauguration. La foule se pressait le 10 avril pour profiter de la soirée d'inauguration du premier Eataly français. Alors que les célébrations étaient déjà largement entamées, une file interminable s'étirait encore sur les trottoirs.

    • Télévisions. Oscar Farinetti, le fondateur d'Eataly, ne cachait pas sa fierté de voir l'enseigne prendre place à Paris. Et il était ravi de partager ce moment devant les caméras de la Rai, venue couvrir l'événement.

    • Galeries Lafayette. Animée par l'écrivain Frédéric Beigbeder (à gauche), la soirée d'inauguration a réuni sur scène Oscar Farinetti, le fondateur d'Eataly (au centre) et Philippe Houzé, président du directoire du groupe Galeries Lafayette (au micro).

    • Piazza. Au rez-de-chaussée, Eataly tourne autour d'un patio baigné de lumière et regroupant différents comptoirs de restauration. C'est évidemment là que se pressait la foule lors de l'inauguration.

    • Vineria. Parmi les comptoirs installés sur la piazza, un bar à vins qui met notamment à l'honneur la production des différentes propriétés personnelles d'Oscar Farinetti.

    • Salumeria. Difficile de se frayer un chemin pour accéder au comptoir qui sert les plateaux de charcuteries et de fromages... Il faut dire que c'est un repère évident en matière de gastronomie italienne.

    • Macelleria. La boucherie, dans cette franchise hexagonale d'Eataly, est confiée à une star française de la profession, Yves-Marie Le Bourdonnec. L'assortiment est donc plus franchouillard qu'italien, mais très qualitatif.

    • Stands coupe. Outre la boucherie, les stands coupe plutôt dédiés à la vente à emporter sont consacrés à l'offre charcuterie-fromage (photo), aux pâtes fraîches et à la boulangerie.

    • Cour extérieure. Les fruits et légumes sont installés dans une cour extérieure couverte, avec une mise en scène poussée à l'extrême.

    • Libre-service. L'épicerie et les produits frais LS sont logés dans la surface d'un petit magasin de proximité. L'aménagement reprend ici directement les codes (et une partie de l'assortiment) de l'enseigne Eataly.

    • Manifeste. Inconnue des Français, l'enseigne Eataly jalonne son magasin de "plaidoyers" qui résument son positionnement.

    • Show cooking. Derrière les comptoirs et au milieu des restaurants, la préparation des plats est réalisée au maximum sous les yeux des clients. En photo, les pizzas du restaurant à l'étage.

Le spécialiste de la gastronomie italienne ouvre son premier point de vente à Paris le 12 avril. Un concept atypique, mêlant restauration et épicerie fine sur 2500 mètres carrés. Une inauguration fêtée en grande pompe le 10 avril.

L'enseigne est née à Turin en 2007, en harmonie avec les principes du mouvement slow food : de bons aliments, des fournisseurs bien traités et une pédagogie permanente autour des produits, pour tout savoir de leur fabrication et de leur dégustation.

Tout en se développant dans son pays d'origine, Eataly a aussi entrepris de s'installer dans les grandes métropoles du monde, de New York à Tokyo. Autant dire que Paris manquait à son palmarès. Pour arriver à ses fins, l'entreprise italienne s'est appuyée sur le savoir-faire des Galeries Lafayette en lui octroyant la franchise exclusive de l'enseigne pour la France.

Le résultat est à la hauteur de la réputation du groupe de grands magasins. Le premier Eataly de l'Hexagone est installé dans un bâtiment de 4000 mètres carrés en plein coeur du Marais.

L'aménagement des 2500 mètres carrés de surface commerciale est somptueux, très éloigné des codes du supermarché, même premium. Il faut dire que la première vocation du lieu est la restauration, son atmosphère doit donc en faire un lieu de destination, dans lequel on prend plaisir à se poser.

Les deux tiers de la surface marchande sont occupés par sept points de restauration différents (ils devraient peser autant dans le chiffre d'affaires). Au rez-de-chaussée, différents comptoirs thématiques permettent de composer son repas avant de s'attabler au milieu de la "piazza" centrale baignée de lumière. Dans les niveaux supérieur et inférieur, on trouve de vrais restaurants ; pizzas et pâtes à l'étage, table gastronomique au sous-sol, avec la cave.

Pour la partie supermarché, outre quelques stands davantage dédiés à la vente à emporter (boulangerie, pâtes fraîches, charcuterie-fromage, boucherie), un "mercato" de rayons en libre-service est proposé aux clients, regroupant épicerie italienne et produits frais industriels.

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois