Carrefour Planet redescend sur terre

14 juin 2011 - Benoît Merlaud

  • Carrefour Planet Tourville-la-Rivière (76)

    • L'hyper de Tourville-la-Rivière, près de Rouen, jauge 10 000 m². Visite d'un Carrefour Planet "petit modèle".

    • L'entrée principale, sur sa droite, doit créer la surprise (défilés, démonstrations, dégustations, etc.). Ici, les "Floralies" n'ont rien de transcendant. A confirmer.

    • Les promos sur palette sont l'un des fondamentaux de l'enseigne pour animer son entrée. Impact garanti.

    • L'univers média reste spectaculaire (libre-toucher, tables par marque), mais il perd ici son mur d'images et son corner Apple.

    • Les meubles coulissants façon bibliothèque n'occupent qu'une partie du rayon. Pas de fauteuils ni de "culture bar".

    • Trois bornes tactiles, sur un confortable écran géant, proposent davantage de produits à la commande (média, électroménager, bébé).

    • Les univers clés du concept Planet rythment l'allée centrale. Ici, le point de vue dos au pôle média.

    • Carrefour Planet tient ici ses promesses : deux postes de conseillères de vente ont été créés et la coiffure express à 10 € est prévue.

    • L'habillage des rayons brille de mille feux. Et Tourville dispose lui aussi d'un "miroir virtuel" pour tester différents maquillages.

    • L'espace parapharmacie est intégré au pôle beauté, avec un encaissement spécifique.

    • Un vrai univers bébé regroupe alimentaire, textile, poussettes, mobilier (une borne complète l'offre). Trois postes sont créés pour assurer le conseil en puériculture.

    • Ambiance à part pour le textile, avec mobilier sombre et écrans d'animation. Sous ses airs de spécialiste, le rayon masque habilement une baisse de l'assortiment…

    • La zone marché est le vrai poumon du magasin. Elle a été agrandie de 400 m², pour atteindre 1 500 m².

    • Les "caves" et la marée sont bien là, mais boucherie coupe, pâtisserie coupe et bergerie f&l sont sacrifiées, faute de potentiel.

    • C'est une bonne idée d'intégrer, comme ici, la boulangerie à la zone marché. Les labos ne sont de toute façon pas loin (au fond à gauche sur la photo).

    • A Tourville, Carrefour fait l'impasse sur la boucherie coupe, mais pas sur la rôtisserie.

    • Des meubles à vitrine réversible, dans l'espace animation de la zone marché, permettent d'organiser de temps en temps des ventes servies de boucherie coupe.

    • On retrouve ici les tables basses, légèrement inclinées, adoptées pour les fruits et légumes.

    • L'hyper conserve son ancien mobilier et son implantation classique. Pas de parcours semi-imposé pour une ambiance Picard.

    • Les rayons frais LS conservent une configuration très classique. Danone y bénéficie souvent de très beaux facings (merci le "business development program" ?).

    • Carrefour revoit ses ambitions à la baisse sur le bio. A Tourville, une seule allée lui est consacrée.

    • Les PGC ne sont pas regroupés, petfood et droguerie sont séparés. Les TG ne sont pas massifiées (3, voire 4 produits à chaque fois !).

    • Carrefour applique sa stratégie de compactage de l'offre aux PGC, avec des tablettes au ras du sol.

    • On retrouve l'agencement en casier et la borne "Max le sommelier", mais pas de conseiller en rayon ni de mise en scène thématique.

Le déploiement de Carrefour Planet a démarré. Visite du plus modeste des hypermarchés convertis, près de Rouen, sur 10000 m². Après les beaux magasins pilotes, il est temps de juger Planet sur le terrain. Bilan : le concept est toujours séduisant, mais il commence déjà à s'affaiblir.

Quatre pôles forts émergent en non-al (média, beauté, mode, bébé), qui font la différence avec la concurrence. L'alimentaire est plus décevant : aucun supplément d'âme au LS et les nouveaux stands à service sont finalement réservés aux meilleurs sites.


Pour aller plus loin

A lire dans le numéro de juin de LINEAIRES

- Le compte-rendu de visite de tous les Carrefour Planet de France, les premiers convertis et les pilotes qui évoluent.
- Les promesses tenues, les premiers renoncements.
- Les budgets alloués un peu justes.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois