Viande de cheval : le président de Picard prend la parole

Le président de Picard Philippe Pauze s’est adressé hier directement à ses clients au moyen d’une vidéo postée sur youtube. L’objectif ? Les informer de toutes les mesures prises concernant les produits suspectés de contenir de la viande de cheval en lieu et place de la viande de bœuf. Une prise de parole qui montre que le réseau de freezer centers ne veut pas se laisser déborder par la crise.

Après avoir rappelé que le lot suspecté le 6 février avait été retiré le jour même, Philippe Pauze précise que "les résultats des analyses ont confirmé hier la présence de viande de cheval dans ce produit. Par mesure de précaution, nous avons retiré un deuxième produit fabriqué dans la même usine. Ce sont les deux seuls plats cuisinés à base de bœuf élaborés pour Picard par ce fournisseur."

Aucun des autres produits de la gamme Picard n’est concerné. "Nos cahiers des charges sont extrêmement stricts, identifiant précisément la nature et l’origine des ingrédients qui composent nos recettes, assure Philippe Pauze. Ces exigences n’ont pas été respectées par ce fournisseur. Il y a donc tromperie…. Soyez sûrs que je ne transigerai jamais sur la qualité des 1 200 produits que Picard vous propose quotidiennement."

9 pays européens concernés

Les retraits de produits cuisinés contenant de la viande de cheval ont gagné depuis hier des produits surgelés à marque propre chez Real (Allemagne), Coop (Suisse), Albert Heijn (Pays-Bas) et Picard en Belgique. Ce qui porte à 8 le nombre de pays concernés, après la découverte de cas en Angleterre, France, Irlande et Suède. Un neuvième pays, la Norvège, a retiré des produits sous principe de précaution.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois