Vers une baisse des prix aux Antilles ?

Dans un communiqué publié mardi 25 juin, l’Autorité de la concurrence a indiqué avoir trouvé un accord avec quatre compagnies de fret maritime desservant la ligne Europe du Nord-Antilles, principale voie d’acheminement des produits de grande consommation vers la Martinique et la Guadeloupe.

L’Autorité avait lancé une enquête à la suite des avis qu’elle avait rendus à l’été 2009 par lesquels elle constatait un manque de concurrence, alors même que le fret maritime peut représenter jusqu’à 15 % du prix des produits venus d’Europe et vendus aux Antilles.

Un fret maritime trop cher

L’Autorité de la concurrence avait notamment dans son viseur la compagnie française CMA-CGM qui contrôle 90 % des échanges (hors carburants) sur la ligne et loue une partie de l’espace disponible sur ses porte-conteneurs à trois autres compagnies : Maersk, Marfret et WEC Lines.

Selon l’Autorité de la concurrence, certains clauses des contrats noués entre la CMA-CGM et ces trois compagnies limitaient l’intensité de la concurrence et la possibilité pour de nouveaux entrants d’animer le marché : « Le jeu cumulé de l’ensemble des clauses restrictives pouvait se traduire par des prix supérieurs de 10 à 25 % à la moyenne des tarifs pratiqués par les compagnies opérant sur des routes similaires ».

Les quatre compagnies ont présenté des engagements communs à l’Autorité de la concurrence pour mettre fin à ces pratiques. « Cette revitalisation de la concurrence en amont devrait avoir un impact positif sur les prix de détail payés par les ultramarins », estime l’Autorité de la concurrence qui a clos la procédure qu’elle avait engagée à l’encontre des compagnies concernées.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois