Retour sur les résultats de Casino

Plusieurs fois repoussé, le retour à l'équilibre des hypers Géant est annoncé pour le second semestre 2017

Casino a présenté fin juillet ses résultats financiers pour le premier semestre. La progression de la rentabilité, plus forte qu'attendu, amène le distributeur à réviser à la hausse ses objectifs pour le second semestre.

Évidemment, si l'on regarde en arrière, la cession des pépites asiatiques et du non-alimentaire au Brésil a amputé les marges du groupe. Le résultat opérationnel courant dégagé par Casino au premier semestre 2015 était encore de 521 millions d'euros, avant de tomber à 317 millions d'euros au premier semestre 2016 (et même à 281 millions une fois la cession du Brésil intégrée).

Le ROC du groupe remonte à 466 millions d'euros au premier semestre 2017. Hors crédits fiscaux au Brésil, reconnaît le distributeur, le résultat descend toutefois à 336 millions.

Mais quel que soit le prisme retenu, le ROC des activités poursuivies de Casino progresse de 60% ou plus sur le semestre. C'est bien mieux que ce que le groupe espérait. Alors qu'il tablait sur une croissance de 10% de son ROC pour l'ensemble de l'année 2017, le distributeur vise désormais une progression de 20%.

Rentabilité en France

L'Amérique latine, qui représente 46% des ventes du groupe, assure 78% du résultat opérationnel courant (soit 364 millions d'euros). Mais la France apporte aussi sa pierre au redressement de l'entreprise.

Les enseignes alimentaires dans l'Hexagone, en particulier, dégagent 83 millions d'euros de ROC, en hausse de 130%. "Cette forte croissance est le reflet d'une performance opérationnelle élevée chez Monoprix, Franprix et d'une amélioration des résultats de Supermarchés Casino, Géant et Leader Price", souligne-t-on chez Casino. Le ROC de l'activité immobilière, lui, cède 22% à 38 millions d'euros.

Au global, les 121 millions d'euros de ROC en France ne représentent encore que 1,3% du chiffre d'affaires, ce qui reste peu pour le secteur.

Plusieurs fois repoussé, le retour à l'équilibre des hypers Géant est attendu pour le second semestre 2017, notamment sous l'effet de nouvelles réductions de surfaces.

Après avoir annoncé en début d'année que la progression du ROC de la distribution alimentaire en France serait de l'ordre de 15% en 2017, Casino se contente de réviser légèrement son objectif, visant désormais une croissance "supérieure à 15%".

Les chiffres du premier semestre 2017

Chiffre d'affairesEvol.Résultat opérationnel courantEvol.
France retail9 261 M€+ 0,0 %121 M€+ 43 %
E-commerce France871 M€+ 2,5 %- 19 M€ns
Amérique latine retail8 466 M€+ 23,8 %364 M€+ 76,4 %
Total groupe18 598 M€+ 9,7 %466 M€+ 65,6 %

Source : Casino , activités poursuivies. Évolutions par rapport au premier semestre 2016.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois