Rapprochement : Carrefour discute avec le groupe québécois Alimentation Couche-Tard

13 janvier 2021 - Yves DENJEAN

Carrefour et le distributeur canadien Couche-Tard ont confirmé avoir entamé des discussions sur un projet de rapprochement. Une procédure encore loin d’aboutir selon les deux acteurs, qui sont positionnés sur des activités très différentes avec des synergies qui restent à démontrer.

C’est l’agence de presse Bloomberg qui a vendu la mèche. Les groupes Carrefour et Alimentation Couche-Tard échangent autour d'un projet de fusion selon Bloomberg. Une information confirmée du bout des lèvres par les intéressés. "Il n'y a aucune certitude à ce stade que ces discussions exploratoires déboucheront sur un accord ou une opération", indique le groupe québécois Alimentation Couche-Tard. De son côté, Carrefour s’est fendu dans la nuit d’un communiqué laconique : "Carrefour a été approché, dans une démarche amicale, par le groupe Alimentation Couche-Tard pour un projet de rapprochement. Les discussions sont très préliminaires".

Des synergies peu évidentes

Si les deux protagonistes tentent de désamorcer cette annonce, celle-ci fait toutefois l’effet d’une bombe dans le milieu de la grande distribution alimentaire mondiale. Sur le papier, ce rapprochement entre Carrefour et Alimentation Couche-Tard présente assez peu de synergies tant les zones géographiques couvertes et leurs spécialisations sont éloignées. Implanté principalement en Europe et Amérique du Sud, Carrefour (12.500 magasins pour un CA de 80 milliards d’euros) est positionné sur un modèle multiformat avec une forte prédominance des hypermarchés, notamment en France.

14.200 magasins dans le monde

De son côté, le groupe d’origine québécoise Alimentation Couche-Tard est positionné sur le marché des stations-service et des "convenience stores" (magasins de proximité). Principalement en Amérique du Nord : au Canada et aux États-Unis dans 47 états, le plus souvent sous l'enseigne Circle K.

Couche-Tard est également présent en Europe dans les pays scandinaves (Norvège, Suède et Danemark), dans les pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) ainsi qu’en Irlande et en Pologne. Sous contrat de licence, l’entreprise canadienne exploite des points de vente au Moyen-Orient, en Asie et en Amérique Centrale.

Une entreprise rentable

Au global, Couche-Tard exploite 14.200 magasins et a réalisé en 2020 l'équivalent de 44,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires. L'entreprise est largement rentable, avec un résultat net global de 3,6% à 1,6 milliard d’euros. Soit près du double de celui de Carrefour. Surtout, l’opérateur canadien possède une capitalisation boursière trois fois supérieure à celle de Carrefour : 37 milliards versus 12,6 milliards d’euros. Ce qui en fait, du point de vue boursier en tout cas, le "gros" qui approche le "petit".

 

Fiche d'identité d'Alimentation Couche-Tard

  • Activités : distribution alimentaire en proximité et stations-service, distribution de carburant dans l'automobile et l'aviation
  • Enseignes : Couche-Tard, Circle K, Ingoo
  • 44,4 milliards d’euros de CA en 2020
  • 14.200 magasins dont 9.261 en Amérique du Nord, 2.722 en Europe et 2.220 au Moyen-Orient, en Asie et en Amérique Centrale
  • 131.000 employés
Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois