Protocole sanitaire : les nouvelles obligations des commerces

26 novembre 2020 - Benoît MERLAUD

Comme l'ensemble des commerces, la grande distribution est tenue de respecter le nouveau protocole sanitaire établi par le gouvernement. La liste des obligations s'allonge, la jauge de fréquentation évolue, des sens uniques sont préconisés dans les parcours. Détails. 

Protocole sanitaire : les nouvelles obligations des commerces

En autorisant la réouverture de l'ensemble des commerces à partir du 28 novembre, le gouvernement a défini un nouveau protocole sanitaire qui s'impose à tous. Y compris à la grande distribution. D'abord, c'est une bonne nouvelle, le calcul de la fréquentation maximale autorisée est simplifié. 

Fini les 4 mètres carrés de "carrelage libre" par personne, qui supposaient de décompter la surface occupée par chaque élément de mobilier ou chaque palette au sol. La jauge est désormais portée à 8 mètres carrés de surface de vente, libre ou pas, par client. 

Les salariés sont exclus de la mesure. De plus, dans la nouvelle définition, un "client" peut en réalité être une "unité sociale", à savoir une famille ou une personne et l'adulte qui l'accompagne, par exemple pour des raisons d'âge ou de handicap. Il n'est plus nécessaire, donc, de chercher à bannir les enfants des magasins, comme on le voit encore parfois affiché. L'idée, ensuite, est de maintenir désormais une distance de deux mètres entre les clients. 

Comptage obligatoire

Dans les magasins de moins de 400 mètres carrés, le commerçant peut s'assurer lui-même du respect de la jauge, sans installation particulière. Dans les supers et les hypermarchés, la présence d'une personne (ou d'un dispositif automatique) est obligatoire à l'entrée pour un comptage en temps réel. Le contrôle du port du masque et du lavage des mains avec un produit hydro-alcoolique (qui doit être mis à disposition) est "recommandé"

À l'entrée également, la liste des informations qu'il faut impérativement afficher s'allonge. Au-delà des horaires, du rappel des consignes sanitaires (masques, désinfection, distanciation) et de la jauge de fréquentation, les distributeurs doivent préciser les modalités de click and collect et de retrait des marchandises le cas échéant, ainsi que les heures d'affluence. Tout comme des incitations à limiter son temps de présence, à venir avec ses propres sacs et à payer de façon électronique. 

Les commerçants doivent aussi s'engager à promouvoir l'appli Tous AntiCovid en invitant à la télécharger et à l'activer en magasin. 

Sens unique de circulation

Le gouvernement n'en fait pas une obligation, mais il préconise, "lorsque la configuration s'y prête", la mise en place d'un sens unique de circulation pour les clients. À tout le moins une entrée distincte de la sortie et un marquage au sol fléché. De même, les espaces de regroupement (zones de démonstration, de jeux, d'emballages de cadeaux, etc.) doivent être "adaptés, limités ou supprimés"

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois