Promotions : près d'un magasin sur trois en infraction

Promotions : près d'un magasin sur trois en infraction

Sur 744 grandes surfaces visitées par la DGCCRF, 30% présentaient au moins une anomalie au regard de la réglementation sur les promotions.

La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes vient de présenter le bilan d'une grande enquête sur les offres promotionnelles dans la grande distribution.

Dans le détail, les principaux manquements constatés sont l'indisponibilité des produits et les "faux rabais".

S'agissant des ruptures en rayon, "les responsables des magasins mettent en avant la difficulté de prévoir les volumes d’approvisionnement lors des campagnes promotionnelles, ainsi que la responsabilité des fournisseurs qui ne livrent pas toujours les quantités permettant de satisfaire la clientèle", note la DGCCRF.

Les "faux rabais" sont en réalité dus à des problèmes de libellés : offres de remise immédiate inexactes ou taux promotionnels erronés.

"Les anomalies constatées sur les offres promotionnelles du type "+% gratuit" ou "3 pour le prix de 2" proviennent généralement de l’évolution des prix entre la date d’édition des catalogues d’offres et le début des périodes promotionnelles", observent ensuite les services de Bercy.

"Négligence des employés"

L'enquête pointe également des erreurs d’affichage, "dues à la négligence des employés ou au manque de personnel". Expliquant par exemple les nombreuses incohérences entre le montant de la réduction indiquée en rayon et le prix de facturation en caisse.

La DGCCRF précise au passage que cette enquête lui a aussi donné l'occasion de constater des anomalies liées aux dates limites de consommation et au respect des températures de conservation.

Le tableau, pourtant, n'est pas si alarmant qu'il en a l'air. Bercy précise ainsi que "les contrôles menés par la DGCCRF n’ont pas mis en évidence de volonté délibérée de frauder de la part des grandes enseignes. Celles-ci assurent mener des actions de sensibilisation auprès de leurs employés afin de détecter les offres erronées en rayon et proposer des mesures compensatoires aux clients en cas d’indisponibilité des produits ou d’offre manifestement trompeuse."

Bref, ces manquements à la réglementation sont surtout dus à des négligences. On peut aussi se consoler en notant que le nombre d'infractions constatées est en "légère amélioration" par rapport à la dernière enquête sur le sujet.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois