Ouverture le dimanche : Benoît Hamon favorable à ce qu’elle "reste une dérogation"

Invité dimanche sur Europe 1, le ministre chargé de l'économie sociale et solidaire et de la consommation Benoît Hamon a pris position sur l’ouverture le dimanche : "Je suis favorable à ce que cela reste une dérogation". "Ce n’est pas parce que les magasins ouvrent trois heures de plus que les Français ont plus d’argent dans le porte-monnaie ! a-t-il argumenté. Quelle est cette fable selon laquelle plus les magasins sont ouverts longtemps, plus les gens ont de l’argent ?"

Rappelant que le revenu des Français n’augmentait pas, Benoît Hamon estime que "le seul plaisir ou le seul loisir en France ne peut pas être consommer. Acheter ne peut pas être le seul loisir dont on dispose. Aujourd’hui, le droit du travail garantit que pour l’essentiel, on ne travaille pas le dimanche." Pour lui, l’ouverture dominicale ne peut améliorer la consommation : "Le problème n’est pas que certains travaillent plus longtemps le dimanche pour faire augmenter cette consommation : je ne crois pas à cette équation."

Sur un tout autre sujet, en début d’émission, Benoît Hamon a mentionné son projet de loi de consommation, préparé pour le printemps prochain. Une réflexion est notamment menée sur la création d’une indication géographique pour les produits manufacturés, à l’image de celle existant sur les produits alimentaires

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois