Origine : Intermarché invente le Franco-Score

12 novembre 2019 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Après le Nutri-Score, le Franco-Score. Intermarché a annoncé ce 12 novembre lancer ce nouvel étiquetage. Il renseignera ses clients sur la teneur de ses MDD en ingrédients d’origine France. Sur les emballages, il se matérialisera par une jauge graduée et un pourcentage (avec aussi une carte de France localisant le lieu de production).

D’ici le premier semestre 2020, Intermarché s’engage à étiqueter en priorité ses produits à marques propres Pâturages (produits laitiers) et Monique Ranou (charcuterie). L’initiative a du sens pour les consommateurs alors que la transparence sur l’origine des produits transformés est loin d’être généralisée. Parmi tous les produits fabriqués dans l’Hexagone, arborant souvent un petit drapeau français, nombreux sont ceux dont la matière première vient en fait d’ailleurs. La provenance est indiquée en petit dans la liste des ingrédients : viande bovine ou volaille origine UE par exemple.

Appel aux concurrents

« L’affichage clair de l’origine va permettre aux consommateurs d’effectuer leurs choix en toute connaissance, estime Thierry Cotillard, président d’Intermarché. Davantage de consommateurs désireux de produits d’origine France, ce sera plus de sourcing d’origine France de la part des industriels et des enseignes. Et, en bonne logique, lorsque la demande progresse, la situation des agriculteurs aussi ».

Le distributeur appelle fabricants et enseignes concurrentes à rallier sa démarche. « Par notre initiative, nous lançons un mouvement dont nous souhaitons qu’il devienne collégial et collectif, pour généraliser ce référentiel proposé en "open source", explique Thierry Cotillard. Ne répétons pas les difficultés rencontrées à la naissance du Nutri-Score, toujours refusé par certains : multiplier les dispositifs d’information nutritionnelle n’apporte que de la confusion pour les consommateurs. L’urgence pour le monde agricole est telle qu’il est nécessaire de s’asseoir, tous, autour de la table pour décider ensemble et accélérer dans l’action. »

Ce faisant, pour ne pas voir les clients s’en détourner, Intermarché se place aussi dans l’obligation de développer l’origine France dans ses propres produits. Ainsi, le distributeur précise que pour sa charcuterie bio MDD Monique Ranou, les knacks, rôtis de porc, rosettes, lardons fumés et saucisses sèches passeront en porc bio français au premier trimestre 2020, et le jambon cuit au second.

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois