Lidl vantera ses tripartites au Salon de l’agriculture

20 février 2020 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Pour la sixième année consécutive, Lidl aura son stand au Salon de l’agriculture qui se tiendra Porte de Versailles à Paris du 22 février au 1er mars. Le distributeur a fait de ce rendez-vous populaire (environ 700 000 visiteurs par an) un moment clé de sa stratégie de communication. Vis-à-vis du grand public et des médias mais aussi bien sûr auprès du monde agricole.

Comme lors des éditions précédentes, Lidl profitera du salon pour signer ou renouveler plusieurs accords tripartites avec des groupements de producteurs et des industriels, en bœuf, en porc et en lait.

« Une relation vertueuse avec les fournisseurs »

Sa nouvelle campagne d’affichage (aux murs de la station de métro Porte de Versailles, sur les réseaux sociaux, dans les 1500 magasins) mettra en avant en très gros plan les visages d’éleveurs partenaires, avec ces deux slogans : « Mettre les producteurs au premier plan, c’est d’abord mieux les rémunérer » ou « Chez Lidl, les producteurs français ont toute leur place ». Ces contrats tripartites concernent au total plus de 5000 éleveurs sur ces trois filières dans toute la France.

Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing de Lidl France et Henry Ragon, président de l’Association des producteurs de lait du Bassin Centre (APLBC).

Dans un communiqué, Michel Biero (à gauche sur la photo ci-dessus), directeur exécutif achats et marketing de Lidl France, regrette qu’en matière de répartition de la valeur entre amont et aval la loi EGALIM soit « devenue une coquille vide ». Il promeut donc les propres engagements de l’enseigne. « Le modèle Lidl s’appuie sur une relation vertueuse avec les fournisseurs. Les contrats tripartites Lidl sont les seuls où les éleveurs fixent le prix d’achat de leur production. L’industriel s’engage à le payer, et ainsi les éleveurs ne sont plus la variable d’ajustement. C’est ça la simplicité et la transparence ! »

Des salariés des magasins sur le stand

Habilement, Lidl communique aussi sur ce partage de la valeur avec les éleveurs dans ses tracts et directement sur les packagings de ses barquettes de viande, sa charcuterie ou ses produits laitiers, photos de producteurs à l’appui.

A noter que les salariés (35000 et 3000 recrutements prévus en 2020) ne sont pas oubliés dans ce dispositif. Cent employés des magasins, des entrepôts et des deux sièges du distributeur (Rungis et Strasbourg) ont été sélectionnés pour se relayer sur le stand (ci-dessous) pendant toute la durée du salon. Ils proposeront notamment des dégustations de viandes, charcuteries et produits laitiers aux visiteurs. Des éleveurs partenaires seront à leurs côtés.

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois