Les Mousquetaires tirés par Inter en France

Le premier poumon des Mousquetaires est, évidemment, l'enseigne Intermarché en France. Et ce poumon se porte bien : il a enregistré une croissance de 7,4 % hors carburant l'an dernier. C'est beaucoup mieux que Netto qui se contente d'une évolution à - 0,9 %, en cohérence avec le reste du circuit hard discount.

A magasins constants, la croissance d'Intermarché en France serait de l'ordre de 4 %, les acquisitions (Altis essentiellement) ayant contribué pour 2 % et les ouvertures de surface pour 1,4 % environ à la croissance de l'enseigne.

"Ces bons résultats nous apportent des signes positifs très forts, qui valident nos choix stratégiques et nos fondamentaux : le prix et le proximité", a apprécié Jean-Pierre Meunier, le président de la SCM, dont c'était la première prise de parole publique deux ans après son élection.

Au global, le groupement des Mousquetaires a vu son chiffre d'affaires progresser de 5,6 % en 2012, à 39,1 Mds €. Sur ce total, l'activité industrielle du groupement représente 3,54 Mds €, en croissance de 7,8 %.

Jean-Pierre Meunier, président de la SCM

Si le groupement se garde de délivrer des prévisions précises sur sa croissance française en 2013, celle-ci devrait être largement alimentée par des créations importantes de surfaces : 290 000 m² nets sont annoncés cette année (toutes enseignes et tous pays).

Les Mousquetaires comptent encore étoffer les gammes dans leurs magasins. On comptera 1 500 références de plus dans les hypers notamment. Les marques propres doivent voir l'afflux de 800 nouveaux produits. Elles totalisent pour l'heure 36 % du CA des magasins et près de 50 % de leurs volumes.

Surtout, 2013 sera l'année du lancement d'un nouveau concept pour Intermarché, baptisé Mag 3 E (pour évolution), dévoilé dans les prochaines semaines. 2013 verra aussi l'apparition du premier drive solo du groupement. Une première unité ouvre ses portes dans les prochains jours à Nemours, avec 6 300 références. Au-delà, les Mousquetaires confirment leurs ambitions sur le drive, avec 1 000 magasins e-commerce à fin 2013 dont 500 proposant le drive, contre 540 magasins "connectés" à fin 2012 pour189 drives.

Intermarché reconnaît encore chercher son modèle. "Notre mode de fonctionnement (en picking magasin, ndlr) n'engendre, en terme de coûts, que les frais de préparation. Et le chiffre d'affaires généré par le drive est clairement additionnel pour nous. On peut donc trouver une rentabilité en drive accolé mais je ne suis pas persuadé que ce modèle soit le plus cohérent sur le long terme, admet Jean-Pierre Meunier. Nous travaillons aussi sur le drive solo. Mais il ne faut pas se louper sur le solo. Nous voyons circuler beaucoup de chiffres de concurrents et je peux vous dire qu'il va y avoir des fermetures... ". Le patron des Mousquetaires a laissé entendre que le groupement réfléchissait à des centres de préparation de commandes, qui desserviraient les drives solo, profitant de l'excellent maillage du réseau.

Les performances des enseignes alimentaires des Mousquetaires

Parc CA (M€ hors carbu.)Evol. 1 an
Intermarché France1803205967,4%
Netto France3351148-0,9%
Intermarché Portugal 2311383-0,6%
Intermarché Pologne 1817038,9%
Intermarché Belgique 824326,0%
InterEx Bosnie24107-2,0%
InterEx Serbie 94411,0%

Source : les Mousquetaires

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois