Les généreux dividendes de Carrefour

13 mars 2018 - B. Merlaud

Les généreux dividendes de Carrefour

FO et la CFDT appellent à la grève chez Carrefour le week-end de Pâques pour protester contre le plan d'austérité du groupe et la "main basse" des actionnaires sur les bénéfices.

De fait, des dividendes sont bien prévus alors que le distributeur enregistre des pertes. Grâce à une méthode de calcul favorable mise en place depuis 2011.

On s'en souvient, déçus par la baisse du cours en Bourse, les actionnaires de Carrefour avaient d'abord obtenu au titre de l'exercice 2010 le versement d'un dividende monstre.

Avec un joli numéraire (708 millions d'euros) et, surtout, l'octroi automatique d'actions Dia pour un montant de 2,3 milliards d'euros. Le distributeur s'était retrouvé délesté de sa branche hard discount, offerte ainsi aux actionnaires, sans contrepartie.

À partir de l'exercice 2011, une nouvelle règle de calcul des dividendes a été mise en place. Désormais, Carrefour redistribue aux actionnaires 45% de son résultat net ajusté des éléments exceptionnels. L'ajustement permet d'écarter du calcul des événements non récurrents, dont l'impact peut être positif ou négatif.

Ce taux de "pay out" est très généreux, mais il reste conforme aux pratiques de nombreuses entreprises du CAC 40.

Déconnexion avec le résultat publié

Avec les années, les 45% de redistribution se sont transformés en une fourchette de 45 à 50%. Sur l'exercice 2016, le taux est grimpé à 51%.

Le principe d'ajustement du résultat, surtout, a entraîné une déconnexion entre les dividendes versés et le résultat net publié, ce qui provoque aujourd'hui la colère des syndicats.

Entre 2013 et 2016, le résultat net part du groupe n'a pas cessé de baisser, passant de 1,3 milliard d'euros à 746 millions d'euros. Les dividendes versés, au contraire, n'ont fait qu'augmenter. Les actionnaires avaient touché 434 millions d'euros pour l'exercice 2013, ils ont perçu 523 millions d'euros pour 2016. Parce que le résultat net ajusté, lui, augmentait sur la même période.

Le décalage est encore plus spectaculaire pour l'exercice 2017. Carrefour publie des pertes nettes lourdes, de 531 millions d'euros. Mais le dividende proposé aux actionnaires, qui sera validé lors de l'assemblée générale de juin 2018, est tout de même de 345 millions d'euros !

Parce que le résultat net ajusté, là encore, est flatteur. Il fait ressortir un bénéfice de 773 millions d'euros.

Prudemment, Carrefour a choisi cette année un taux de distribution dans le bas de sa fourchette (45%). Sans surprise, cela n'a pas suffi à calmer les syndicats. Il faut dire aussi que dans le même temps, la prime de participation aux bénéfices des salariés (français), entre 2016 et 2017, se retrouve divisée par dix...

La politique de dividendes de Carrefour

En M€20172016201520142013201220112010
Résultat net part du groupe- 5317469801 2491 2631 233371433
Résultat ajusté7731 0311 1131 0409299217561 203
Dividendes3455235094924343983483 018
- en numéraire151121390149108137708
- en actions3723881022852902112 310 (1)

(1) actions Dia

Source : Carrefour ; élaboration Linéaires. Les dividendes sont ici affectés à l'exercice qui sert de base à leur calcul (leur versement intervient l'année suivante).

Ateliers du Drive 2020

9e édition : 29 septembre 2020

NOUVEAUTÉ - 2 formules au choix : 

  • La journée en présentiel le 29.09 à Paris
  • La synthèse vidéo commentée le 02.10

Avec les interventions de : Aurélien Pouzin (Courses U Lyon), Ferdinand Tomarchio (Monoprix), Jonathan Mélis et Nicolas Paepegaey (Intermarché).

Découvrez le programme et inscrivez-vous en ligne