Leclerc a progressé de 5,5 % en 2011

7 février 2012 - Arnaud Monnier

L’année 2011 a été dans la lignée des précédentes pour Leclerc. L’enseigne a enregistré une nouvelle hausse de son chiffre d’affaires de 5,5 %, à hauteur de 30 milliards d’euros hors carburant en France. Sa part de marché a quant à elle gagner 0,6 pt, à 18 %. L’indépendant rapporte d’ailleurs avoir aligné 55 mois consécutifs de gains de part de marché depuis 2007 (+ 1,9 point en quatre ans). Au global, le chiffre d’affaires consolidé du groupement atteint 40,6 milliards d’euros (+ 8,4 %).

Leclerc anticipe des performances 2012 du même acabit : une croissance du chiffre d’affaires de 4 % et un nouveau gain de part de marché de 0,5 à 0,6 point en France. Pour alimenter cette bonne dynamique, le distributeur a notamment prévu d’accélérer son développement sur le web, via le drive d’une part et de nouveaux sites marchands sur les concepts spécialisés de l’autre.

Le drive : 2,1 % du CA

Sur le drive, Leclerc a vu ses ventes bondir de 159 % en 2011, à hauteur de 2,1 % du chiffre d’affaires de l’enseigne (soit mieux que la moyenne nationale qui se situe à 0,9 % des dépenses des foyers sur le dernier trimestre, d’après Kantar Worldpanel). 106 nouveaux Leclerc drive devraient voir le jour cette année, en plus des 144 déjà existants. L’objectif à l’horizon 2015 est d’atteindre les 400 unités.

S’agissant des concepts spécialisés (voyage, parapharmacie, culture, etc.), qui contribuent à 8 % de la croissance de l’enseigne en 2011, Leclerc entend améliorer le convergence entre le web et les magasins. En avril 2012, un nouveau site de ventes de voyages en ligne verra le jour avec pour ambition de faire croître le chiffre d’affaires de la branche de 10 % (180 agences aujourd’hui existantes). Puis, en novembre, un site de produits culturels matérialisés et dématérialisés sera inauguré. Dans un premier temps dédié aux livres, il sera ensuite élargi aux jeux vidéos et à la musique en 2013.

Tous ces développements doivent permettre à l’enseigne d’atteindre son objectif à trois ans : devenir en 2015 la première enseigne française en part de marché, devant le groupe Carrefour. Reste à savoir quelle place pourra prendre Leclerc sur le web en non-alimentaire. Indiscutable leader en prix sur l’alimentaire, le distributeur va cette fois venir se frotter à des spécialistes justement réputés moins chers que les magasins en dur.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois