Le CA de la zone marché en repli de -2,8% en 2022

15 septembre 2022 - Yves DENJEAN

D’après les données IRI, le secteur des produits frais traditionnels enregistre sur les huit premiers mois de l’année un chiffre d’affaires en recul de - 2,8% rapport à 2021. Les fruits et légumes, la boucherie et la poissonnerie souffrent significativement tandis que la charcuterie et la boulangerie résistent mieux.

 

L’année 2022 ne sera pas un grand millésime pour les produits frais traditionnels en GMS. D’après les données IRI, le chiffre d’affaires de la zone marché a reculé de -2,8% entre janvier et août 2022 sur le périmètre des hypers, supers et e-commerce. Aidés par l’inflation, les PGC-frais LS affiche une évolution positive de +1,2% sur la même période.

Les performances des produits frais à poids variable subissent en partie le contrecoup du changement de comportement des Français avec la réouverture de la restauration hors domicile. L’an dernier à la même époque, la zone marché affichait une évolution positive : +1,8% en valeur.

Ce ralentissement des PFT est à mettre au crédit des gros rayons du secteur : - 2,6% pour les fruits et légumes, - 4% pour la boucherie ou encore -13,6% pour la poissonnerie. La viande et le poisson payent cher leur prix au kilo élevés à l’heure où les clients sont obligés de faire des arbitrages dans leurs dépenses.

Seules la charcuterie (+3,9%) et la boulangerie (+2,2%) restent dans le vert. Ces évolutions sont toutefois moins impressionnantes que celles enregistrées l’an dernier sur la même période. La croissance de ces deux rayons s’élevait respectivement à +17% et + 10%.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois