La (petite) garantie promo de Carrefour

27 septembre 2017 - B. Merlaud

La (petite) garantie promo de Carrefour

Carrefour s'engage à rembourser automatiquement ses clients si un concurrent propose une offre plus attractive. Lancée cette semaine, cette garantie "meilleure promo" porte sur une sélection limitée de 47 produits.

La mécanique, dans l'absolu, est puissante. Le client qui achète un produit en promotion chez Carrefour est assuré que si une enseigne concurrente propose au même moment une offre plus avantageuse, il sera automatiquement remboursé du "trop payé" sur son compte fidélité. Sans avoir besoin d'effectuer une démarche. La seule condition demandée est d'avoir activé son compte sur l'appli de l'enseigne ou, à défaut, de s'être inscrit en ligne pour participer à l'opération.

La comparaison ne porte que sur des références identiques, les magasins concurrents devant être situés dans un rayon de 30 kilomètres autour de l'hypermarché Carrefour où a eu lieu l'achat. Les autres formats de l'enseigne ne sont pas concernés par le dispositif.

Carrefour s'appuie sur un prestataire extérieur pour compiler les offres des différents distributeurs. Seuls les prospectus concernant au moins cinq magasins sont étudiés, mais les clients peuvent aussi signaler d'eux-mêmes la promotion d'un concurrent pour obtenir un remboursement (la reproduction d'un tract faisant foi).

Feu la garantie promo de Leclerc

Les remises immédiates et différées sont prises en compte, sans distinction, dans le calcul du prix unitaire comparé. Carrefour écarte en revanche les remises volumiques (qui évoluent en fonction de la quantité achetée). Le distributeur ne précise pas s'il valide la comparaison lorsque la promotion d'un concurrent implique d'acheter davantage d'unités (si une offre 3 pour 2 dans une autre enseigne, par exemple, permet d'obtenir un meilleur prix qu'une remise valable dès le premier produit chez Carrefour).

La mécanique rappelle évidemment la "garantie promo" testée dans le grand Ouest par Leclerc en 2009. A l'époque, le mouvement d'indépendants misait gros sur cette bombe atomique, qui consistait à rembourser automatiquement aux clients tous les écarts de prix dès lors qu'une promotion concurrente était avantageuse. Bref, Leclerc promettait qu'il serait le moins cher dans 100% des cas (hors zone marché).

Un tel engagement n'avait pas tenu un an. Parce que les remboursements en jeu coûtaient très cher aux adhérents et parce que les clients, finalement, s'en apercevaient à peine ! Les montants crédités n'apparaissaient sur le compte de fidélité qu'au bout de sept semaines, noyés dans la masse des tickets Leclerc ordinaires.

Carrefour a tiré les leçons de l'aventure de Leclerc. Le délai de remboursement est ramené à trois semaines et, surtout, le distributeur ne fait porter sa garantie que sur une liste très courte de produits.

Sur la centaine de pages que compte le prospectus des hypers cette semaine, seulement 47 références sont assorties du macaron "garantie Carrefour meilleure promo". Des offres à l'évidence soigneusement négociées avec des fournisseurs qu'on imagine mal ne pas participer, d'une façon ou d'une autre, aux remboursements éventuels.

Les montants en jeu, quoi qu'il en soit, resteront faibles. Et davantage encore à l'échelle d'un client. L'impact de l'opération, avant tout, reposera donc sur l'affichage de la promesse en une du tract. A condition toutefois que le faible nombre de promos garanties par Carrefour, en creux, ne jette pas le discrédit sur toutes les autres offres du catalogue...

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois