Zoom

La méthode Géant : plus de proximité terrain/centrale

9 mars 2004 - LINEAIRES

Initiée en 2000 sous l’impulsion de Daniel Sicard (le directeur de branche hypermarchés de Casino), la nouvelle organisation Géant a entraîné la suppression d’une strate : les directeurs régionaux. Auparavant, ces derniers assuraient la transmission des décisions prises par la centrale aux magasins. Classique, le modèle possédait un inconvénient majeur. Les directeurs de régions n’étaient pas spécialisés et traitaient aussi bien de problématiques humaines que produits. En outre, ils avaient peu d’échanges avec les acheteurs du siège et restaient éloignés des préoccupations du terrain. Dorénavant, ce sont les directeurs produits qui jouent le rôle de charnière. Chacun étant spécialisé sur une des catégories de produits suivantes : PGC/frais industriel, marchandises transformées (rayons alimentaires traditionnels), textile, bazar à service ou bazar libre-service. Explications. Dans 40 hypermarchés du groupe, la direction n’est pas assurée par un seul homme mais par un binôme : un directeur commercial et un directeur produit. Le premier assiste le second, lequel garde les rênes du point de vente mais consacre 60 % de son temps à conseiller la dizaine de magasins de sa région (la France est en effet divisée en huit régions) sur la catégorie de produits dont il est responsable. Pour l’aider dans cette tâche, il peut compter sur l’appui de managers métiers, rattachés, eux, à la centrale et en contact avec les acheteurs. De cette manière, les préconisations envoyées par le siège sont filtrées par des hommes de terrain, en prise directe avec la clientèle. « Auparavant, les assortiments étaient construits en tenant compte principalement des négociations commerciales. Maintenant, ils peuvent être corrigés par les directeurs produits et adaptés aux besoins spécifiques de la clientèle de chaque point de vente », note un salarié du groupe. Les anciens directeurs régionaux sont, quant, à eux devenus directeurs métiers et encadrent les managers métiers ou ont été replacés à l’international. Même si la suppression d’une strate réduit forcément les possibilités d’évolutions, le système n’en demeurerait pas moins efficace.

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois