Intermarché satisfait de ses performances en 2011

22 septembre 2011 - Benoît Merlaud

Les ventes de toutes les enseignes alimentaires des Mousquetaires progressent depuis le début de l'année. Les Intermarché hyper sont à +3%, Netto à +8%. Et le nouveau programme de fidélité d'Intermarché a permis de recruter 600 000 porteurs de carte.

Intermarché satisfait de ses performances en 2011

Comme en réponse à Leclerc qui se félicite de sa croissance en 2011, et particulièrement en août, Intermarché vient lui aussi de présenter des résultats flatteurs.

Lors d'une conférence de presse ce matin, Philippe Manzoni, le président d'ITM Alimentaire, a détaillé les performances des enseignes de son réseau (en cumul depuis le début de l'année, hors carburant, à surface constante) :

Hyper+ 3,0 %
Super généraliste+ 2,7 %
Super alimentaire+ 1,9 %
Contact+ 2,8 %
Express+ 1,8 %
Netto+ 8,3 %

Le dirigeant a également précisé, sur la période du 8 août au 4 septembre, que son réseau avait gagné 0,5 point de part de marché, à 13,6 % (Intermarché et Netto réunis).

"En cumul depuis le début de l'année, sur les parts de marché site par site, autrement dit où nous sommes présents, nous avons gagné 0,4 point", a ajouté Philippe Manzoni.

Commentant les résultats de Netto, le dirigeant s'est félicité d'enregistrer "la meilleure performance du hard discount en France". Selon Intermarché, les enseignes françaises de hard discount sont à + 2 % depuis le début de l'année, le hard discount allemand à + 3,1 %.

5000 €/m² pour Netto

Philippe Manzoni y voit entre autres un effet du nouveau concept Netto, 90 % du parc ayant déjà été converti ("au pas de charge"). La productivité de l'enseigne atteint 5000 € de CA/m², sachant que l'objectif est fixé à 6000 €/m² pour 2013.

Le système de réductions dégressives "plus j'achète moins c'est cher" de Netto est visiblement un succès (la mécanique fleurit ici et là dans d'autres enseignes), mais le transposer chez Intermarché n'est pourtant pas d'actualité. "Nous souhaitons conserver une différenciation entre les deux enseignes", a justifié Philippe Manzoni.

La conversion des Intermarché au concept Mag 3 est elle aussi en passe d'être terminée. 90 % du parc devrait être couvert d'ici la fin de l'année. "C'est une force pour des indépendants d'avoir un réseau homogène, a martelé Philippe Manzoni. Avec un parc hétérogène, on prête le flanc aux critiques des clients mais aussi des politiques."

Le drive accolé au magasin (21 unités à date) est désormais une composante à part entière du concept d'enseigne. Intermarché estime que son parc lui offre le potentiel d'ouvrir plus de 500 drives. Une centaine devraient être opérationnels d'ici à fin 2012. Le distributeur souhaite également tester le principe du drive "solo", avec son propre entrepôt.

Premier bilan du nouveau programme de fidélité

Intermarché a revu son programme de fidélité en avril 2011. "La volonté est de récompenser beaucoup plus nos clients fidèles, avec par exemple une remise permanente de 5 % sur les produits Sélection des Mousquetaires", a rappelé Philippe Manzoni, le président d'ITM Alimentaire.

De fait, les clients se sont montrés sensibles au nouveau programme. Intermarché a enregistré cette année 600 000 nouvelles adhésions, pour arriver à 9,2 millions de porteurs. Et le quota des MDD dans les ventes de l'enseigne a progressé de 0,8 point.

Autre conséquence : l'abandon des réductions ciblées sur le mardi (MDD) et le jeudi (doublement des gains) a permis de lisser les ventes sur la semaine. "C'est plus facile à gérer et nous avons moins de ruptures", s'est réjoui Philippe Manzoni.

Les opérations "Fraîch'Fid" (20 % de réduction sur un rayon trad les vendredis et samedis) offrent également une solution efficace pour dramatiser les fins de semaine.

En revanche, le volet "VIP Fid" tombe pour l'instant à côté de la plaque. Les clients de l'enseigne identifiés comme VIP sont censés bénéficier de réductions personnalisées sur des produits qu'ils achètent fréquemment et, à la marge, sur des produits qu'ils pourraient aimer découvrir (signalés par l'édition de bons Catalina en caisse).

Dans les faits, ces bons VIP donnent trop l'impression de vouloir surtout caser des mises en avant négociées à l'avance avec les fournisseurs. Chez Intermarché, on reconnaît que le système n'est pas encore au point. Des corrections devraient y être apportées d'ici l'an prochain.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois