Géant Casino renoue avec la croissance

15 juillet 2014 - B. Merlaud

Géant Casino renoue avec la croissance

Les ventes des hypermarchés français de Casino sont en croissance de 1,1% au deuxième trimestre 2014, à magasins comparables, hors essence et hors effet calendaire. La fin d'un cycle infernal de pertes qui durait depuis trois ans.

Il faut en effet remonter au deuxième trimestre 2011 pour retrouver une publication de chiffre d'affaires en croissance pour Géant Casino. Depuis, les ventes de l'enseigne n'avaient pas cessé de reculer.

Fin 2012, Casino s'est lancé dans une politique volontariste et spectaculaire de baisse de prix, opérée en plusieurs vagues successives. Conséquence logique : les ventes se sont effondrées (jusqu'à - 10% certains trimestres), Casino faisant le dos rond en attendant que la remontée des volumes et le recrutement de clients relancent la machine.

En 2014, le distributeur recueille les premières récompenses tangibles de ses efforts. Le chiffre d'affaires de Géant Casino s'était stabilisé au premier trimestre, avec un trafic en hausse de 4,2% et un chiffre d'affaires en alimentaire à + 3,1%.

Au deuxième trimestre 2014, le trafic chez Géant est à + 2,1% et les ventes en alimentaire à + 3%. A défaut de progression en valeur, le non-alimentaire affiche des volumes en hausse (+ 3,5%), ce qui sauve la croissance globale des hypers.

En revanche, les ventes en supermarchés sont en recul. Le groupe l'explique par une politique de baisse de prix, plus récente (mais aussi plus modeste) que chez Géant. Le recul de 2,1%, en comparable, hors essence et hors calendaire, est en ligne avec les - 2,5% déjà enregistrés au premier trimestre 2014.

S'agissant de Monoprix, Casino se réjouit de "ventes quasiment stables en dépit de la fermeture des magasins à 21 heures", dont l'impact sur le chiffre d'affaires est calculé à - 0,8%.

Comme Géant avant lui, Leader Price subit les effets d'une franche politique de baisses de prix : - 8,6% à magasins comparables au deuxième trimestre, après déjà - 9% au premier trimestre. "Les volumes se sont inscrits en amélioration progressive au cours du trimestre et la fréquentation client est devenue positive en juin", note le distributeur.

A l'international, des taux de change défavorables masquent une nouvelle fois la performance du groupe : + 11,1% à changes constants. Même si l'effet de change sur les ventes est moins dévastateur au deuxième trimestre (- 13%) qu'au premier (- 18%).

Au Brésil, les ventes à magasins comparables de GPA, hors essence et hors calendaire, enregistrent une croissance de + 8,7%. En Asie, les ventes en comparable ressortent à + 5,1%, en dépit d'un contexte politique délicat en Thaïlande et d'effets de change là encore négatifs.

Le groupe Casino au deuxième trimestre 2014

CA HT Evol. Evol. changes constants
Total groupe 11 933 M€ - 1.3 % + 6.3 %
France 4 847 M€ - 0,8 % - 0,8 %
International 7 085 M€ - 1,6 % + 11,1 %
- Amérique latine 6 017 M€ - 0,7 %
- Asie 862 M€ - 7,6 %
- Autres secteurs 207 M€ - 1,6 %

Source : Casino ; 2e trimestre 2014, évolutions vs 2e trimestre 2013.

Les performances en France

CA HT Evol. Evol. magasins comparables, hors ess. et calendaire
France 4 847 M€ - 0,8 %
- Géant Casino 1 158 M€ + 0,8 % + 1,1 %
- Franprix – Leader Price 1 102 M€ - 2,5 % - 2,1 % Franprix
- 8,6 % LP
- Monoprix 1 010 M€ - 0,4 % - 1,2 %
- SM Casino 839 M€ - 1,2 % - 2,1 %
- Proximité 334 M€ - 4,2 %
- Cdiscount 327 M€ + 17,5 %

Source : Casino ; 2e trimestre 2014, évolutions vs 2e trimestre 2013.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois