Food-X va rentabiliser le e-commerce de Carrefour

16 septembre 2020 - Frédéric Carluer-Lossouarn

Photo : Linéaires.

Pour rentabiliser ses activités de e-commerce, le groupe Casino a déjà noué un accord exclusif pour la France avec le Britannique Ocado en 2017. En mars dernier, un entrepôt automatisé de 36.000 m² a été mis en service à Fleury-Mérogis (91), dans un premier temps réservé aux livraisons à domicile en J+1 de Monoprix.

Ce 16 septembre, Carrefour annonce à son tour un «partenariat stratégique» dans ce domaine avec Food-X Technologies Inc., «une entreprise canadienne qui a développé une technologie de pointe pour la gestion des commandes en ligne dans l’alimentaire», explique le distributeur. Qui poursuit : «Renforçant ses capacités e-commerce et accélérant son innovation technologique, ce partenariat va permettre au groupe Carrefour d’améliorer la productivité et la rentabilité de ses opérations e-commerce mais aussi son expérience client sur le digital, à un moment où les consommateurs font de plus en plus leurs courses en ligne à travers le monde». Au Canada, Food-X collabore notamment avec Walmart.

Une dose d’intelligence artificielle

Dans un premier temps, cet accord exclusif sera mis en œuvre en Belgique. «Carrefour va, d’ici mi-2021, intégrer en mode SaaS (software-as-a-service) la suite logicielle de Food-X Technologies qui couvre tout un spectre de fonctionnalités, de la prise de commande à la livraison du dernier kilomètre.»

Parmi ces fonctionnalités, un système de planification et d’ordonnancement des commandes basé sur l’intelligence artificielle, une gestion des opérations adaptée pour les produits frais et locaux, des algorithmes d’emballage intelligents optimisant l’utilisation de l’espace dans les véhicules de livraison, une technologie de rationalisation des itinéraires des livreurs. Le partenariat vise aussi à mettre en place des pratiques durables : réduction des déchets et des emballages en plastique, utilisation de bacs réutilisables.

«Bâtir une activité e-commerce rentable»

Carrefour précise qu’il va faire bâtir son premier centre de préparation de commandes en Belgique. Il dispose déjà d’entrepôts de ce type (PPC) en France. Il approvisionnera les magasins proposant le retrait sur place et assurera la livraison à domicile, couvrant ainsi l’ensemble du territoire belge.

Les domaines d’application de la technologie de Food-X ne se limitent pas aux entrepôts mais peuvent être aussi déployés dans les Carrefour en mode drive hybride (dotés d’une réserve pour la préparation des commandes e-commerce).

Photo : Food-X Technologies Inc.

«Ce partenariat technologique avec Food-X est enthousiasmant. Il va nous permettre de renforcer l’efficacité de nos opérations e-commerce et de déployer, dans l’un de nos marchés stratégiques, une approche innovante pour bâtir une activité e-commerce rentable et responsable dans l’alimentaire, tout en procurant à nos clients une expérience digitale de premier plan», indique Amélie Oudéa-Castéra, directrice e-commerce, data et transformation digitale du groupe Carrefour.

Dans un compte-rendu syndical du CSEC de la Supply chain de Carrefour datant du 8 juillet dernier, le distributeur reconnaissait que ses entrepôts PPC ne sont pas rentables en l’état en France, l’objectif étant «de perdre moins d’argent d’ici 2022».

 

Ateliers du Drive 2020

Les Ateliers du Drive - 29.09.2020

NOUVEAUTÉ - 2 formules au choix : 

  • La journée en présentiel le 29.09 à Paris
  • La synthèse vidéo commentée le 02.10

Avec les interventions de : Aurélien Pouzin (Courses U Lyon), Ferdinand Tomarchio (Monoprix), Jonathan Mélis et Nicolas Paepegaey (Intermarché).

Découvrez le programme et inscrivez-vous en ligne