Environ 150 Franprix Darwin en 2019

19 juillet 2018 - P. Bachelier

  • Franprix Darwin (Paris)

    • Service. A côté de la gamelle du chien, Franprix propose désormais une pompe à vélo. Un service imaginé pour Darwin qui va être rapidement déployé vu son succès.

    • Restauration. Chez Darwin, la zone de restauration est désormais clairement séparée du reste du magasin pour devenir la seconde cuisine des Parisiens.

    • Fruits et légumes. Les fruits et légumes sont tous présentés sans emballage, y compris l’offre bio. Le stock est implanté en dessous dans une zone réfrigérée pour optimiser leur conservation.

    • Nitrate. Un détecteur de nitrate est mis à disposition des clients pour qu’ils contrôlent eux-mêmes leurs fruits et légumes. Une ardoise affiche chaque jour le taux relevé sur quelques références.

    • Herbes fraîches. Comme chez Franprix Noé, des herbes aromatiques sont mises gracieusement à disposition des clients à l’entrée du magasin.

    • Menu du jour. L’offre prête à consommer, sur place ou chez soi, s’est nettement enrichie, avec notamment un menu du jour qui propose deux recettes au choix renouvelées quotidiennement.

    • Boucherie. Franprix a créé une joint-venture avec un industriel de la viande pour proposer l’intégralité de sa viande LS en emballage sous skin. Les produits affichent 14 jours de DLC. A terme, tous les magasins de l’enseigne seront approvisionnés.

    • Manger sain. Comme chez Noé, Franprix Darwin fait la part belle aux petites marques tendance qui surfent sur le manger sain et écolo. C’est particulièrement visible sur le snacking sucré.

    • Vrac. L’assortiment vrac connaît une grosse inflation et compte des références rarement vues en GMS, comme des croquettes pour chiens et chats, du bicarbonate de soude ou de la farine.

Environ 150 Franprix Darwin en 2019

Seuls ceux qui savent s’adapter aux variations de leur environnement survivent. Franprix a fait sienne la théorie de Darwin en donnant (en interne) à son dernier concept le nom du célèbre naturaliste anglais.

Il est vrai que l’enseigne n’en finit pas de se renouveler depuis trois ans, se positionnant désormais à l’avant-garde de la proxi. Et nul doute que Darwin ne sera pas la dernière espèce du genre chez Franprix.

En intégrant les prochaines ouvertures, les rénovations des premiers Mandarine et surtout, les derniers points de vente qui n’avaient pas encore été repeints en orange et représentent encore environ 15% du parc, ils pourraient être environ 150 magasins à arborer tout ou partie des aspérités darwiniennes en 2019.

Réouvert fin juin dans le 11e arrondissement parisien, le nouveau Franprix Darwin pousse encore plus loin les curseurs sur des marqueurs forts issus des concepts précédents, Mandarine vitaminée ou Noé (ce dernier étant déployé sur une poignée de magasins avec un positionnement très bio-écolo-bobo).

Darwin propose pléthore de nouveautés qui ancrent l’enseigne plus fortement sur trois attentes clés du consommateur d’aujourd’hui : la restauration, l’engagement responsable et le service.

Zone de restauration XL

Franprix Darwin n’est plus seulement le frigo des Parisiens, mais aspire aussi à devenir leur cuisine. La zone de restauration, qui gagne encore en taille, est désormais bien séparée du reste du magasin, dans une ambiance presque cosy.

La gamme prête à consommer s’est nettement enrichie. Avec des produits pour petit-déj (un toaster est à disposition), des plats bio, exotiques et une offre de plats du jour renouvelée quotidiennement. Elle est préparée par Esprit Frais, une filiale de Fleury Michon, qui livre deux types de recettes tous les matins issus d’un catalogue de 70 codes.

Croquettes pour chien en vrac

Franprix Darwin se veut encore plus écolo que Noé et Mandarine, dans sa conception et son offre. Le distributeur estime sa consommation d’énergie deux fois inférieure à celle d’un magasin d’il y a cinq ans.

Mais c’est évidemment dans l’assortiment que la promesse responsable est la plus visible. Avec 70 codes proposés en vrac, y compris des croquettes pour chien, de la farine et même du couscous prêt à consommer (en ajoutant de l’eau chaude) ou des mochis, les fameux desserts japonais.

Sans aller aussi loin que Noé, mais mieux-disant que Mandarine, Darwin fait la part belle aux produits bio et aux petites marques branchées surfant sur la tendance du manger sain.

Totalement inédit, le magasin met à disposition des clients un petit détecteur de pesticides pour leur permettre de contrôler eux-mêmes le taux de nitrates dans les fruits et légumes. Ces derniers sont tous présentés sans suremballage, y compris l’offre bio. Le stock est implanté sous le mobilier dans un espace réfrigéré pour optimiser leur conservation. Dans ce même registre, la boucherie est emballée sous skin et affiche 14 jours de DLC.

Toujours plus de service

Troisième pilier du concept Darwin, l’offre de services bénéficie d’un pôle dédié à l’entrée du magasin : développement photo, relais colis, presse, dépose de clés pour des location Airbnb, etc. Symbole de cette évolution et nouveau marqueur de l’enseigne, une pompe à vélo est mise à disposition dehors sur le trottoir, à côté de la gamelle d'eau pour les chiens.

Enfin, le magasin multiplie les points et modes d’encaissement. Avec, et c’est nouveau, des caisses auto, y compris au sein de la zone de restauration. Comme chez Mandarine, l’encaissement mobile est aussi déployé en cas d’affluence.

Linéaires - Ateliers du Drive

LES ATELIERS DU DRIVE

Visionnez la version synthétique et distancielle de l’événement !

  • 2 heures de synthèse vidéo commentée de la journée
  • L’ensemble des présentations au format PDF