Encore des marges confortables pour les multinationales

Encore des marges confortables pour les multinationales

Le classement OC&C des champions de la grande consommation souligne les marges spectaculaires dégagées par les multinationales de l'agroalimentaire. Nestlé dépasse les 20% de résultat opérationnel...

Le cabinet OC&C a compilé les résultats 2014 publiés par les 50 plus gros fournisseurs, en chiffre d'affaires, du monde de la grande consommation (manquent toutefois à l'appel quelques géants ne communiquant pas leurs comptes, comme Mars, Lactalis ou Ferrero).

Sans surprise, les champions toutes catégories de la marge dégagée sont les fabricants de tabac : British American Tobacco, Philip Morris International ou Altria (Philip Morris USA) publient un résultat opérationnel compris entre 38% et 48% du chiffre d'affaires !

+ 5 points de marge opérationnelle en un an

Mais les multinationales de l'agroalimentaire ne sont pas non plus à plaindre. Plus gros industriel de la grande conso, tous secteurs confondus, avec l'équivalent de 100 milliards de dollars de chiffre d'affaires, Nestlé a très bien traversé l'année 2014.

Sa marge opérationnelle se monte à 20,6% du chiffre d'affaires, en progression de... 5 points en un an.

A titre de comparaison, Carrefour a dégagé l'an dernier 3,4% de résultat opérationnel.

Même une analyse sous l'angle de la rentabilité des capitaux engagés (le vrai point fort de la grande distribution) reste favorable à Nestlé.

Selon les calculs d'OC&C, le résultat opérationnel de la multinationale suisse représente, en 2014, 19,3% des capitaux engagés par la société (capitaux propres et dettes financières). Un ratio en progression de 3,4 points sur un an.

Toujours à titre de comparaison, la rentabilité des capitaux engagés par Carrefour, la même année, était selon nos calculs de 13,7%.

Dans le classement d'OC&C, juste derrière Nestlé, Procter & Gamble (83 milliards de dollars de CA) peut se féliciter d'un résultat opérationnel à 18,7%. La rentabilité du capital ressort à 13,4%.

PepsiCo, troisième au classement des chiffres d'affaires (67 milliards), dégage 14,4% de résultat opérationnel et 16,6% de rentabilité du capital.

Pour les 50 champions de la grande consommation retenus par OC&C, la marge opérationnelle moyenne se monte à 16,8% du chiffre d'affaires en 2014. Ces 50 fournisseurs enregistrent sur ce critère un recul de 0,3 point : une année "de reconstruction", selon OC&C, puisque la baisse des matières premières avait permis en 2013 d'augmenter les marges de 0,9 point.

Pour plusieurs entreprises donnant le détail de leurs ventes en volume et en valeur, OC&C souligne que les industriels ont en partie compensé la faible croissance volume de 2014 par des hausses de prix et une montée en gamme des assortiments.

Cette valorisation prix/mix aurait ainsi apporté 6,2% de croissance à Danone, + 4,5% à Mondelez, + 3,0% à Pepsico ou encore + 2,2% à Nestlé.

SociétéSiègeCA 2014(Mds $)Marge opérationnelleEvol.Rentabilité des capitauxEvol.
NestléSuisse10020,6 %+ 5,0 pts19,3 %+ 3,4 pts
Procter & GambleEtats-Unis8318,7 %+ 0,1 pt13,4 %- 0,4 pt
PepsiCoEtats-Unis6714,4 %- 0,2 pt16,6 %+ 1,7 pt
UnileverRoyaume-Uni/Pays-Bas6616,6 %+ 1,5 pt28,5 %+ 1,3 pt
JBS (viande)Brésil495,6 %+ 1,3 pt9,7 %+ 2,9 pts
AB Inbev (bière)Belgique4732,1 %- 15,9 pts12,8 %- 4,9 pts
Coca-ColaEtats-Unis4620,0 %- 4,3 pts11,2 %- 3,0 pts
Tyson Foods (viande)Etats-Unis383,7 %- 0,2 pts6,6 %- 7,1 pts
MondelezEtats-Unis349,5 %- 6,3 pts6,2 %- 3,3 pts
DanoneFrance2810,0 %- 1,3 pt8,8 %- 1,3 pt

Source : OC&C, rapports annuels.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois