Dia : une nouvelle enseigne n'est pas la priorité

5 mars 2015 - B. Merlaud

Dia : une nouvelle enseigne n'est pas la priorité

Si Carrefour a racheté Dia France, c'est bien pour convertir le parc sous ses propres enseignes de supers et magasins de proximité. Et pour les magasins non éligibles ? Le distributeur dit ne pas vouloir créer d'enseigne nouvelle.

En marge de la présentation de ses résultats annuels, ce 5 mars, Carrefour a commenté l'acquisition de Dia France.

"L'objectif est de récupérer et de développer le parc que nous avons acquis, a présenté Jérôme Bédier, le secrétaire général du groupe. Nous souhaitons que ce réseau prenne les enseignes de Carrefour, soit Market soit en proximité."

Interrogé par Linéaires sur le lancement d'un nouveau concept pour les magasins non éligibles à une enseigne Carrefour, et la possible réactivation d'Ed, le secrétaire général a répondu :

"On a regardé beaucoup d'hypothèses, mais on ne va pas créer d'enseigne ni retourner sur le marché du hard discount."

La priorité reste le renforcement du parc sous enseigne Carrefour, en particulier en région parisienne et dans le sud-est de la France. Les performances médiocres de Dia en France confortent, s'il en était besoin, la méfiance de Carrefour vis-à-vis du hard discount sous sa forme actuelle.

"Dia a connu un exercice difficile en 2014, n'a pas caché Jérôme Bédier. Notre plan de transformation s'étale sur deux ans et prévoit que les performances du réseau deviennent progressivement positives d'ici 2017."

Il n'en demeure pas moins qu'en janvier, puis en février 2015, lors des deux derniers comités centraux d'entreprise d'Erteco (la filiale exploitant le réseau Dia en France), la direction du groupe a clairement présenté aux syndicats le passage de 200 à 300 magasins (sur un parc de 800 unités) sous un "nouveau concept" qui ne serait pas une enseigne Carrefour.

De même que Carrefour a bien de nouveau déposé, le 12 février, la marque Ed (au moins pour la protéger, si ce n'est pas pour l'exploiter).

Bref, la communication du distributeur reste équivoque. Ses ambitions pour l'essentiel du parc sont claires (passage sous enseigne Carrefour), mais il ne s'avance toujours pas sur l'avenir des sites les plus fragiles du réseau.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois