Dépassé par Leclerc, Carrefour se console avec ses autres formats

Dépassé par Leclerc, Carrefour se console avec ses autres formats

Carrefour France publie un chiffre d’affaires en légère hausse de 0,8% sur le premier trimestre 2017. Les hypers sont à la peine face à Leclerc, mais supermarchés et proxi profitent d’une belle dynamique.

"Bien sûr, l’évolution des hypermarchés à magasins comparables est un critère important, mais ce que nous regardons surtout, c’est le panier global du client dans l’ensemble des formats Carrefour", a asséné Pierre-Jean Sivignon, le directeur financier du groupe, lors de la présentation du chiffre d’affaires du premier trimestre.

La relance des hypers français, de fait, patine encore. Le chiffre d’affaires est en repli de 0,8% sur la période, et même à -1,6% à magasins comparables, hors essence et hors effet calendaire. Autant le décalage de Pâques au deuxième trimestre, cette année, peut expliquer une baisse des ventes, autant cet effet est censé disparaître "hors calendaire".

Le mois de mars, en particulier, a coûté cher aux hypers Carrefour. Leclerc a surpris son monde en rééditant l’opération promo qui cartonne d’ordinaire à l’automne, les "super-pouvoirs d’achat" (ce qui lui a permis d’engranger un joli gain de 0,9 point de part de marché, selon Kantar Worldpanel, au détriment principalement de Carrefour et d’Auchan).

Devant les analystes financiers, Pierre-Jean Sivignon n’aura jamais cité nommément le mouvement d’indépendants, mais il ne s’est pas non plus caché derrière son petit doigt. Carrefour n’a pas "surréagi" devant l’offensive de son concurrent et s’est contenté de lancer son catalogue beauté, comme prévu, a assumé le dirigeant. Ce qui ne signifie pas pour autant que le distributeur a décidé cette année de réduire la voilure sur la promo. Il va de soi, du coup, que ses performances sur Pâques seront suivies de près.

Les supers confirment le score de 2016

Les autres formats du groupe en France, eux, ont pendant ce temps bien sorti leur épingle du jeu. Les ventes des supermarchés progressent de 1,1%, et même de 2,2% à magasins comparables. De quoi confirmer les +2,6%, toujours en comparable, enregistrés en 2016.

La ligne "proximité et autres formats", qui inclut les sites e-commerce spécialisés (Rue du Commerce en tête), est créditée d’une croissance de 5,5% (+4,4% en comparable).

Les ventes de Carrefour à l’international progressent de 10,9%, d’abord tirées par des effets de change favorables (au Brésil essentiellement). Hors changes, la croissance est encore de 3,6%.

A magasins comparables, le chiffre d’affaires international est à +2,1%. Le Brésil ressort à +5,6%, la Chine à -5,5%.

CA TTCEvolutionA magasins comparables
France9 406 M€+ 0,8 %+ 0,5 %
Hypers4 848 M€- 0,8 %- 1,6 %
Supers3 053 M€+ 1,1 %+ 2,2 %
Proxi et autres1 505 M€+ 5,5 %+ 4,4 %
International11 889 M€+ 10,9 %+ 2,1 %
Autre Europe5 384 M€+ 3,6 %+ 0,9 %
Amérique latine4 518 M€+ 30,9 %+ 7,8 %
Asie1 987 M€- 4,1 %- 4,0 %
Total groupe21 295 M€+ 6,2 %+ 1,4 %

Source : Carrefour, premier trimestre 2017 ; à magasins comparables s'entend hors changes et hors effet calendaire.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois