Déconfinement : des Français toujours plus attentifs aux étiquettes… et aux prix

24 juin 2020 - Jacques Bertin

Kantar fait le point sur les priorités des consommateurs à l’heure du déconfinement. Interrogés entre le 5 et le 7 juin, les Français aspirent toujours au « mieux manger » mais sont de plus en plus attentifs aux prix. Le tout dans un contexte qui demeure favorable à la consommation à domicile. Le détail en 10 chiffres clés.

 

  • 21% des Français interrogés par Kantar entre le 5 et le 7 juin 2020 ont l’intention de regarder plus souvent à l’avenir la composition des produits qu’ils achètent. Ils étaient 17% lors de la précédente vague d’enquête début mai.

 

  • 15% des 7 357 répondants déclaraient début juin qu’ils privilégieraient plus souvent les produits bio à l’avenir, contre seulement 12% début mai.

 

  • 41% des Français affirment vouloir privilégier plus souvent les produits d’origine France et locaux. Une proportion supérieure de 5 points à la précédente vague de l’enquête.

 

  • 28% des consommateurs hexagonaux ont par ailleurs l’intention de privilégier plus souvent les produits avec des emballages recyclables.

 

  • N° 1. Les « prix/promos » constituent le premier critère de choix des produits par les Français depuis le déconfinement. Ce n’était que le second pendant le confinement. Les trois critères suivants sont « bon pour la santé », « l’habitude » et « l’origine du produit ».

 

  • 84% des Français considèrent que le prix des produits alimentaires a augmenté depuis le début de la pandémie. Ce pourcentage était de 81% en mai, 74% en avril et ne dépassait pas 50% au tout début de la crise.

 

  • 60% des personnes interrogées sont aujourd’hui inquiètes de l’avenir économique de la France, 25 % pensent que leur niveau de vie va se dégrader au cours de la prochaine année, 24 % ne savent pas se prononcer sur l’avenir de leur situation professionnelle et 22 % des foyers bouclent déjà tout juste ou jamais leurs fins de mois.

 

  • 34% des consommateurs sondés comptent aller moins souvent à l’avenir dans un bar ou un restaurant. Globalement, la volonté des Français de reprendre leur consommation hors domicile s’étiole au fil des semaines, par peur des risques de contamination mais aussi en raison de nouvelles habitudes prises et de contraintes budgétaires plus marquées.

 

  • 3% seulement des personnes interrogées ont l’intention depuis la fin du confinement de commander plus de livraisons de repas qu’avant. Le pourcentage est cependant plus élevé chez les jeunes et en région parisienne.

 

Source : LinKQ Tracking Covid Worldpanel PGC+FLS - Vague du 5 au 7 juin 2020 - 7357 répondants.

 

-17% de volumes promo durant la crise

Le chiffre parle de lui-même. Dans les circuits généralistes, les volumes de PGC et frais LS achetés sous promotion juste avant le confinement et durant toute la crise (du 24 février au 17 mai) ont plongé de 17 %, selon Kantar. Une chute d’autant plus marquante que le fond de rayon affichait dans le même temps une croissance de 22%. « L’activité promotionnelle est toujours réduite mais elle pourrait reprendre pour répondre au contexte actuel », indique Lydia Rabine, strategic insight manager chez Kantar Worldpanel.

Ateliers du Drive 2020

9e édition : 29 septembre 2020

NOUVEAUTÉ - 2 formules au choix : 

  • La journée en présentiel le 29.09 à Paris
  • La synthèse vidéo commentée le 02.10

Avec les interventions de : Aurélien Pouzin (Courses U Lyon), Ferdinand Tomarchio (Monoprix), Jonathan Mélis et Nicolas Paepegaey (Intermarché).

Découvrez le programme et inscrivez-vous en ligne