Confinés, les Français privilégient les achats de proximité

26 mars 2020 - Amaury Beautru

Pour limiter leur exposition au Covid-19, les consommateurs français réorientent leurs achats vers la vente en ligne (drive et livraison à domicile) et les enseignes de proximité. Le point sur les performances des différents circuits avec Nielsen.

Sans être totalement perdants, les gros hypermarchés de plus de 7500 m² constituent le circuit qui profite le moins de l’explosion de la consommation en France. Quand les ventes de PGC et frais LS bondissaient de 30% lors de la première semaine de confinement (du 16 au 22 mars) par rapport à l’année précédente, les gros bouclards n’ont vu leur CA augmenter que de 3,3%, selon les données Nielsen ScanTrack. Avant que la crise sanitaire ne s’emballe en France, le circuit s’inscrivait pourtant parfaitement dans la tendance, en progression de 5,9% quand la consommation gagnait 5,8% pendant la dernière semaine de février.

Les hypers de moins de 7500 m² (+18%) et les SDMP (+21%) progressent eux aussi moins vite que la moyenne française (+30%) entre le 16 au 22 mars.

A l’inverse, la dynamique déjà forte des circuits de vente en ligne (drive et vente à distance) s’est notablement renforcée, en particulier sur les drives. Alors que ce circuit connaissait une croissance de +13% la dernière semaine de février 2020, les ventes en drives se sont envolées de 74% lors de la première semaine de confinement. La livraison à domicile est, elle, passée d’une croissance de 74% à 90%, partant d'un volume d’affaires certes moindre.

L’écart de performance le plus important dans le contexte du confinement est, cependant, à mettre au crédit de la proximité et en particulier de la proximité rurale, limitation des déplacements oblige. De +4% à fin février, la dynamique du canal est passée à +74% du 16 au 22 mars. Pour la proximité urbaine, le delta est plus limité quoique toujours impressionnant, avec une croissance passée de +8% à +62% en quatre semaines. Il peut notamment s’expliquer par un confinement d’une part significative de Parisiens dans leur résidence secondaire.

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois