Comment Auchan redonne le pouvoir au terrain

31 janvier 2012 - Florent Vacheret

Stéphane Catrice, directeur d’Auchan Arras et Vincent Mignot, directeur général d’Auchan France.

A défaut d’une idée fixe, c’est une conviction bien ancrée chez Vincent Mignot. Le directeur général d’Auchan France, depuis l’été 2010, croit dur comme fer aux vertus de la décentralisation. Question de culture et d’expérience. « En 15 ans chez Auchan, on m’a toujours laissé la liberté d’entreprendre », illustre le jeune quadra à l’allure débonnaire. Dans son esprit, l’homme-clé du système Auchan doit être le directeur d’hyper, maître chez lui. Les vieux de la vieille rétorqueront que cette approche n’a rien de révolutionnaire chez Auchan. Certes, mais elle avait perdu un peu de sa réalité au milieu des années 2000, où souffla un vent de centralisation, là comme partout d’ailleurs.

Outre l’efficience supérieure d’un bon « marketing local », la décentralisation offre une vertu majeure : l’implication et la motivation des équipes.

Reste à organiser l’entreprise et à adapter ses outils pour atteindre cet objectif. Un chantier au long cours, impulsé par Vincent Mignot. Pour en prendre la mesure, Linéaires a visité l’hyper d’Arras en sa compagnie. Un 11 400 m2, déplacé et agrandi en mars 2011, sous la férule de son directeur, Stéphane Catrice.

Florent Vacheret

NB : La version intégrale de l'article est à lire dans le numéro de février de Linéaires

Les produits régionaux, symbole de l'adaptation locale

Auchan Arras propose pas moins de 850 produits régionaux, dont un tiers sont porteurs du logo Saveurs en or. L’hyper ne s’arrête pas là et fabrique lui-même des produits porteurs de la marque collective du Nord-Pas de Calais.

Des « concepts » à l’initiative de l’hyper

Le stand fromage offre du service par l’avant. Et, plus original encore, les produits sont disposés sur des tables mobiles, un peu comme à la marée. Un « concept » inédit, d’initiative purement locale.

Des gammes plus pertinentes pour répondre à la demande locale

Grâce à un nouveau back-office, Auchan est désormais capable de construire des assortiments plus fins en lien avec la demande locale. Sur le fromage LS, par exemple, il y a 27 typologies d’assortiment.

Prix : le chef de rayon va vraiment piloter sa marge

Les chefs de rayon Auchan vont être en mesure de piloter leur marge à partir du trois fois net. Dans le même esprit, chaque magasin assume désormais ses coûts logistiques réels, sans mutualisation.

Une logique de tandems centrale-terrain

Le développement de chaque catégorie est piloté par un tandem associant chef de groupe en centrale et directeur d’hyper. A l’échelle des collaborateurs, la formation continue est assurée par des hypers référents sur chaque rayon, en région.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois