Cinq ans de prison pour l’ex-patron de Coop Alsace

Blanchiment, usage de faux et abus de biens sociaux. Telles sont les infractions reprochées à Yves Zehr, ex-PDG de Coop Alsace, accusé d’avoir détourné 1,4 million d’euros entre 2007 et 2012.

D’après le quotidien Les dernières nouvelles d’Alsace, le tribunal correctionnel de Strasbourg a condamné Yves Zehr (65 ans) à une peine de cinq ans de prison ferme. Les juges ont également prononcé une interdiction définitive d’exercer toute fonction publique, 15 ans d’interdiction de diriger une société, la confiscation des biens du couple Zehr et dix-huit mois de prison avec sursis pour l’épouse de l’ex-patron.

Yves Zehr doit en outre rembourser à Coop Alsace, qui s’était constitué partie civile, 1,45 M€ pour le préjudice matériel et 40 000 € pour le préjudice moral.

Le détournement reposait sur l’échange de bons d’achat contre de l’argent liquide, opérations qui se déroulaient au sein de l’hypermarché de Geispolsheim.

Pour sa défense, Yves Zehr a soutenu que l’argent détourné n’était pas dédié à son enrichissement personnel mais redistribué à des personnalités locales, y compris politiques, sous forme d’enveloppes. Sans toutefois livrer le nom des bénéficiaires.

Yves Zehr était membre du comité de direction de Coop Alsace depuis 1989, avant d’être élu PDG en 1999, puis président du conseil d’administration en 2011.

Le scandale des bons d’achat a fait surface début 2012, révélé au grand jour par une enquête du site Rue 89.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois