Castel : les médias s'emparent d'un nouveau scandale de la viande

17 novembre 2014 - B. Merlaud

 

 

Castel : les médias s'emparent d'un nouveau scandale de la viande

Dans un livre, l'ancien responsable qualité de Castel Viandes accuse l'entreprise de pratiques frauduleuses mettant en danger la santé des consommateurs.

Le fournisseur, qui livre la restauration et la grande distribution, est notamment référencé chez Auchan et U.

Pierre Hinard signe "Omerta sur la viande", aux éditions Grasset. Il affirme avoir été licencié, en 2008, pour avoir tenté de faire cesser les fraudes chez Castel Viandes.

Il dénonce à la fois des habitudes de remballe (parage et transformation de viandes périmées), des libertés avec les règles de congélation, la présence d'asticots dans certaines pièces, etc.

Sur France 2, au journal de 20 heures du 13 novembre, Pierre Hinard évoque des cas de "consommateurs pris de vomissements violents en plein restaurant, signe que la charge bactérienne était très puissante".

L'ancien responsable qualité (aujourd'hui reconverti dans l'élevage de vaches salers) condamne un aveuglement généralisé sur l'ensemble de la chaîne de décision.

"Mépris du consommateur" du côté de la direction de Castel Viandes, "capable de jouer avec la santé des adultes et des enfants", accuse-t-il dans Ouest-France.

Mais aussi "complicité" des clients, qui "ont utilisé l'information que je leur ai donnée pour peser sur Castel Viandes et avoir des prix plus bas, en continuant de s'y approvisionner" pointe-t-il encore dans le quotidien régional.

Sans parler des élus qui s'abritent derrière la menace pour les emplois et des services vétérinaires "absents ou corrompus", cite cette fois Le Figaro.

La direction de Castel Viandes, par l'intermédiaire de son avocat, rejette l'ensemble des accusations et n'y voit que la tentative de vengeance d'un ancien employé.

Le témoignage de Pierre Hinard a toutefois conduit en 2013 à l'ouverture d'une information judiciaire. Au début de l'été 2014, le PDG et deux cadres de Castel Viandes ont été mis en examen.

En parallèle, l'an dernier, l'entreprise a été soumise à six mois de contrôles renforcés, à l'issue desquels elle a conservé son agrément sanitaire.

Selon Le Figaro, McDonald's a cessé de s'approvisionner chez Castel Viandes mais Flunch, qui avait suspendu ses achats, les a repris après analyses. Auchan et Système U, pour leur part, continuent de travailler avec Castel Viandes.

Au-delà du cas précis de cette entreprise (sur lequel la justice n'a pas encore tranché), Pierre Hinard se laisse vite tenter par la généralisation du propos. L'auteur, son éditeur et les médias dans la foulée se prêtent avec gourmandise au jeu dangereux de la dénonciation d'un "système". Dont le consommateur, encore une fois, ne retiendra que les raccourcis.

Vidéo : le témoignage de Pierre Hinard au 20 heures de France 2

 

 

 

 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois