Casino : la transformation est encore douloureuse

Casino : la transformation est encore douloureuse

26 mars 2020 - Benoît MERLAUD

Casino boucle une année 2019 encore consacrée à la transformation lourde du groupe. La vente de Leader Price, déjà passée dans les comptes, fait reculer le chiffre d'affaires en France et plombe le résultat net. Mais le distributeur devrait présenter un profil plus rentable en 2020.

Ayant besoin de se concentrer sur son propre plan de redressement et de désendettement, Casino avait prévenu ses actionnaires. Il n'y aurait pas de dividende versé au titre de l'exercice 2019. Le manque à gagner pour Rallye et consorts ne sera peut-être pas si grand : les comptes du distributeur viennent d'être publiés et le résultat net (part du groupe) plonge. Casino affiche des pertes de 1,4 milliard d'euros. 

Heureusement pour le distributeur, ce déficit n'est pas structurel. Il s'explique d'abord (pour 1 Md€) par des dépréciations. C'est ce qui arrive quand on vend des actifs à un prix plus bas que leur valorisation dans les comptes de l'entreprise. Casino n'a pas obtenu un mauvais prix de la part d'Aldi pour la reprise de Leader Price en France (étant donné le marché actuel), mais la transaction a visiblement conduit le Stéphanois à passer de sévères corrections comptables. 

Quant aux autres pertes nettes, Casino les justifie surtout par un effet impôt en France (moins d'exonérations) et au Brésil (perte de crédits fiscaux). 

Plus de CA en Amérique latine qu'en France

Amputé de l'activité Leader Price, le chiffre d'affaires du groupe ressort à 34,6 Mds€ pour 2019. Il était à 36,6 Mds€ en 2018, hard discount inclus. En France, la cession pèse lourd. Le CA passe au total de 19,0 à 16,3 Mds€, Leader Price réalisant environ 2,2 Mds€ de ventes. On retiendra au passage que le CA retail de Casino se retrouve plus élevé en Amérique latine qu'en France. D'un cheveu, mais le symbole est fort.

Le distributeur, en revanche, peut se féliciter de s'être débarrassé d'un foyer de pertes. On sait désormais, grâce au retraitement des comptes, que Leader Price générait pour Casino un résultat opérationnel négatif d'environ -39 millions d'euros en 2018 (le chiffre n'est pas communiqué pour 2019). 

Les autres cessions et fermetures de magasins déficitaires, dans le cadre du fameux plan "Rocade", ont privé le groupe de 500 M€ supplémentaires de CA en année pleine. Mais ce sont encore 50 M€ de pertes opérationnelles (toujours en année pleine) qui disparaissent aussi des comptes. 

Le résultat opérationnel courant de Casino en France, pour ses activités "retail" (hors Cdiscount), atteint dans ces conditions 676 M€. Soit 97 M€ de mieux que le résultat publié pour 2018. 

Moins de dettes en France

Sur le sujet de l'endettement, qui ne concerne pas que les holdings du groupe, Casino publie pour l'exercice 2019 une dette financière nette de 4,1 milliards d'euros, contre 3,4 milliards en 2018. Ce résultat est le fruit, en réalité, de deux tendances contradictoires. 

C'est surtout la réorganisation de ses activités en Amérique latine, précise le distributeur, qui explique cette augmentation (l'ensemble du retail là-bas est désormais aux mains de GPA, coté en Bourse et dont Casino est actionnaire à hauteur de 41%). En France, grâce notamment à la vente de Leader Price, la dette financière nette est en effet redescendue à 2,3 Mds€, contre 2,7 Mds€ l'année précédente. 

 

Les résultats du groupe Casino

(en M€)20182019
Chiffre d'affaires HT36 60434 645
- France retail19 061    16 322
- Amérique latine retail15 57716 358
- Cdiscount1 965    1 966
Résultat opérationnel courant    1 2091 292
- France retail    579676
- Amérique latine retail644612
- Cdiscount- 144
Résultat net (part du groupe)- 54- 1 432
- activités poursuivies- 45- 384
- activités abandonnées- 9- 1 048

Source : Casino, résultats publiés. Les magasins Leader Price vendus à Aldi sont passés en activités abandonnées dans les comptes 2019.

 

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois