Casino - Galeries Lafayette : le bras de fer médiatique se poursuit

27 février 2012 - B. Merlaud

C'est la réplique du berger à la bergère. Le 22 février au soir, Casino avait surpris son monde en étalant sur la place publique son différend avec le groupe Galeries Lafayette au sujet de Monoprix. Philippe Houzé, le président des Galeries Lafayette, lui a répondu ce week-end d'une manière assez habile.

Les deux distributeurs se partagent à 50/50 le capital de Monoprix. Galeries Lafayette est prêt à vendre ses parts, Casino désireux de les acheter, mais ils sont en désaccord sur le prix : 1,35 Md € pour le premier, 700 M€ pour le second.

Face au blocage, Galeries Lafayette a pris Casino à contre-pied. Après des "fuites" dans Les Echos, Philippe Houzé a expliqué dans Le Figaro de samedi qu'il a déjà proposé deux fois, le 10 février et le 22 février, non pas de vendre ses parts, mais de racheter celles de Casino au prix de 1,35 Md€. Une façon imparable de montrer que la valorisation demandée lui paraît honnête…

Cela dit, dans cette partie de poker, Philippe Houzé était à peu près sûr de son coup. Jean-Charles Naouri, le PDG de Casino, a rapidement fait savoir qu'il n'était pas vendeur.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois