Casino et Uber Eats : un partenariat de courte durée ?

8 avril 2020 - Benoît MERLAUD

Carrefour et Uber Eats ont beau être des partenaires "de long terme", la plate-forme de livraison n'en travaille pas moins avec d'autres enseignes. Elle a signé un accord avec Casino, d'abord le temps du confinement, pour livrer dans 17 villes de France des paniers d'épicerie ou de fruits et légumes… facturés au prix fort.

Casino et Uber Eats : un partenariat de courte durée ?

Avec le confinement, Carrefour et Uber Eats sont tombés dans les bras l'un de l'autre, a priori pour longtemps. Les deux partenaires ont déjà annoncé leur volonté de travailler ensemble à plus long terme. Mais Uber Eats a désespérément besoin, faute de restaurants, de nouveaux commerçants pour animer sa plate-forme. Il a donc signé un accord supplémentaire avec le groupe Casino 

Selon les informations de Linéaires, cette collaboration est dans un premier temps valable pour le temps du confinement uniquement. "Elle pourra ensuite être étendue", précisent néanmoins les deux sociétés.

Depuis le 3 avril, dans 17 villes de France (Paris et province), des magasins Géant Casino et Casino Supermarchés sont référencés par Uber Eats pour proposer à la livraison des paniers déjà composés. Les clients qui habitent à proximité de ces points de vente sont assurés de recevoir leur colis à domicile une heure maximum après avoir passé commande. 

Deux paniers ont été prévus par le distributeur. Le premier, dit "des indispensables", est constitué d'une quinzaine de références d'épicerie (conserves, café, biscuits, etc.) avec 6 rouleaux de papier toilette, entièrement à marque Casino. Il est facturé 26 euros. 

Le second, le panier "vitaminé", contient un assortiment de 4 fruits et 5 légumes (pommes de terre, tomates, salades, pommes, fraises, etc.). Il est vendu au prix de 25 euros. 

Selon les simulations réalisées par Linéaires, Uber Eats prélève en sus 3,50 euros de frais de livraison. Des frais légitimes dans l'absolu, mais que la plate-forme s'abstient pour l'instant de facturer s'agissant des commandes passées chez Carrefour. 

6 euros de frais masqués

Casino en profite pour appliquer des frais de préparation masqués. Linéaires a comparé, pour les hypers de Brest et de Bordeaux-Pessac, le prix de ces paniers (hors coût de livraison) avec celui d'achats équivalents réalisés sur les drives des magasins. 

Verdict : le colis des "indispensables" coûte 3 euros de plus que la même liste achetée en drive ; pour le panier "vitaminé", le tarif est gonflé de 6 euros. Le prix, sans doute, de l'immédiateté… 

Casino a commencé à expérimenter ce nouveau dispositif le vendredi 27 mars à Montpellier (Géant Odysseum). Le distributeur l'a ensuite étendu dès le 3 avril aux villes suivantes : Paris 13 (Géant Masséna), Aix-en-Provence, Angers, Avignon, Bordeaux, Brest, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Marseille, Nîmes, Pau, Pessac, Poitiers, Saint-Étienne et Toulouse.

 

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois