Carrefour très circonspect sur les nouveaux produits génétiquement modifiés

31 mai 2021 - Benoît MERLAUD

Alors que l’Europe envisage d’assouplir la réglementation sur une nouvelle génération de produits génétiquement modifiés, Carrefour prend l’engagement de les bannir de sa MDD bio. Et se tâte pour ses MDD conventionnelles. 

Un rayon bio dans un hypermarché Carrefour

Les NBT feront-elles couler autant d’encre que les OGM ? Cet acronyme (new breeding techniques) désigne de "nouvelles techniques de sélection" qui reposent elles aussi sur la manipulation génétique. Alors que la réglementation européenne pourrait s’assouplir sur ces NBT, Carrefour anticipe et promet déjà que ces techniques seront interdites dans sa MDD bio. 

À la différence des OGM tels qu’on les connaît, les variétés obtenues grâce aux NBT ne contiennent aucun gène provenant d’un organisme extérieur. C’est l’ADN de la plante qui est modifié. 

Pour ses promoteurs, les NBT n’ont donc rien d’inquiétant. Elles permettraient de créer des variétés moins gourmandes en intrants, résistant naturellement au manque d’eau ou aux parasites. Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a même personnellement pris la défense des NBT à plusieurs reprises en 2021, expliquant que ces manipulations ne faisaient qu’accélérer la sélection végétale naturelle. 

Des variétés tolérantes aux herbicides

Pourtant, les premières cultures de végétaux issus de NBT en France (tournesol, colza) ont surtout le mérite… d’être tolérantes aux herbicides. Une contradiction apparente avec les objectifs affichés qui rappelle beaucoup les débats sur les OGM et qui n’est pas vraiment idéale pour rassurer l’opinion publique.

Dans un premier temps, l’Europe a soumis les NBT au même cadre juridique que les OGM. Ce que le Conseil d’État, en France, a brutalement rappelé en 2020 alors que plus de 20% des surfaces de colza étaient déjà dédiées à des variétés issues de NBT. 

Mais dans un rapport présenté en avril 2021, la Commission européenne s’est finalement prononcée en faveur d’une réglementation spécifique sur ces nouvelles sélections génétiques, qui serait moins contraignante que pour les OGM.

"Un vrai rejet, puissant, des OGM"

Anticipant le débat de société qui se profile, Carrefour fait savoir qu’il interdira de toute façon le recours aux NBT dans la fabrication des produits de sa MDD bio. 

"On observe chez les consommateurs un vrai rejet, puissant, des OGM, rappelle Benoît Soury, directeur du marché bio pour le groupe Carrefour. Nous prenons donc l’engagement d’interdire tout assouplissement vis-à-vis des OGM ou des NBT sur les produits de notre marque propre Carrefour Bio."

À ce stade, le distributeur n’est en revanche pas encore aussi catégorique pour ses autres MDD. Mais il dit se méfier d’une réglementation qui serait trop "permissive". Si la transparence sur les NBT ne se retrouve pas imposée jusqu’au consommateur, il est probable que Carrefour prendra des engagements supplémentaires. 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois