Carrefour ressuscite le 1 + 1 offert

18 septembre 2019 - Agathe Lejeune

Carrefour ressuscite le 1 + 1 offert

Afficher du 1 + 1 offert en alimentaire, c’est possible ! Et ce malgré la loi EGAlim qui limite désormais les remises à 34 %. Le prospectus Carrefour qui a démarré ce mardi 17 septembre en fait la démonstration avec une bouteille de champagne Vranken achetée, une bouteille offerte. Seule nuance : les deux codes ne sont pas rigoureusement identiques. Pour l’un, un champagne brut nature premier cru et pour l’autre un champagne spécial brut. Subtil ! Carrefour avait déjà usé du même procédé en juillet dernier, offrant une bouteille de bordeaux rouge Marquis de La Peyrade pour une bouteille de rosé achetée… Marquis de la Peyrade. En somme, le distributeur se sert du bon vieux bogof (buy one get one free), mais en version panachée.

Plus de 120 articles à - 68 % sur l’alimentaire

Dans le tract débuté ce 17 septembre, figure aussi une promo Labeyrie. Pour un bocal de foie gras de canard entier IGP ou un foie gras de canard appertisé, une boîte de confit de canard du Sud-Ouest est offerte. Mieux, le prospectus Le Mois Carrefour consacre une page entière aux « duos de choc » 1 + 1 offert. On trouve ainsi un blanc de dinde Carrefour offert pour un blanc de poulet Carrefour acheté ou un foie gras de canard entier offert pour un foie gras de canard entier mi-cuit acheté. En poussant le raisonnement, on pourrait même imaginer une promo où le prix de la prime excède celui de l’article promu. 

Les décotes, elles, dépassent allègrement la limite autorisée par la loi EGAlim : 50 % de remise pour la promo Marquis de la Peyrade. Le champagne Vranken bénéficie d’une offre de - 38 % sur les deux bouteilles, même chose pour le foie gras (- 39 %). 

À partir du 23 septembre, Carrefour enterre un peu plus les EGA. Son prospectus Le Mois promet des euros cagnottés doublés dès 100 € d’achat dans le magasin sur plus de 120 articles en alimentaire. Par exemple, en achetant un pack de 3 x 250 g de café Carte Noire, le client cagnotte 34 % soit 2,94 €. Somme qui sera multipliée par deux. Dans le principe, la réduction de 5,88 € (2 x 2,94 €) sur le pack affiché en prix de base à 8,65 € équivaut à - 68 %. 

Esprit des EGA es-tu là ?

Le distributeur exploite un autre trou dans la raquette. Toujours à l’occasion du Mois Carrefour, une promo sur du parmentier de canard interpelle : les deux pour 10 € (vendu seul : 8,90 €), soit - 44 %. On pouvait penser à la possibilité d’appliquer des réductions plus importantes que ne le permet la réglementation sur les dates courtes. Or la publicité à l’extérieur du magasin n’est pas autorisée dans ce cas précis. Ici, l’offre vaut aussi pour le parmentier au bœuf de l’Aubrac ou au poulet-champignons. Mais rien n’empêche le client d’opter pour deux recettes identiques. Peut-on considérer dans ce cas que la réduction sur deux articles d’une gamme, même en cas d’achat de deux codes identiques n’est pas non plus comprise dans la loi EGAlim ? Pour Carrefour, la réponse est oui. Esprit des EGA es-tu là ?

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L’expertise du seul magazine spécialiste de l’alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois